Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche artiste

Marie Bermond

Marie Bermond © Tous droits réservés
Artiste
Marie Bermond
Naissance
30 octobre 1859, Albi
Décès
18 mai 1941, Albi
Nationalité
française
Activité
Peintre, Dessinatrice
À propos de l’artiste

Fille de Louis Bermond, avocat, maire d’Albi, cette future artiste naquit à Albi le 30 octobre 1859.
Mlle Bermond fut, à Paris, une des élèves de l’Académie Julian et du sculpteur Emile-Antoine Bourdelle, puis séjourna quelques temps en Tunisie.
Bon nombre de ses œuvres ont été vues à Albi, en 1893, à une exposition parisienne de femmes peintres la même année, au Salon du Champ de Mars, de 1894 à 1900, au Salon d’automne de 1900, aux Salons de la société Nationale des Beaux-Arts depuis 1901, aux galeries de l’Art nouveau chez Bing, en 1902, aux Indépendants, de 1903 à 1905, à l’exposition Devambez en 1907, aux arts décoratifs de 1909…
Une de ses toiles (Baigneuses, 1909) est conservée au musée de Cannes, un de ses pastels (portrait) a été donné (1923) par l’Etat au musée d’Albi.

C’est surtout le pastel qu’a pratiqué Mlle Bermond et longue serait la liste des portraits qu’elle a exécutés par ce procédé. on lui doit aussi quelques peintures et des "improvisations", sortes d’esquisses rapidement tracées sur un papier spécial à l’aide d’un mélange de couleur à l’huile, de pastel et d’essences.
On cite parmi ses pastels les plus remarquables : La Femme au nœud rose (exposé en 1899), la Jeune fille tenant des roses et La rose (1900), la Femme au nœud vert, la Tête aux cerises, les Lauriers roses, un Pont sur l’Agout à Castres (1902), une Jeune fille sentant une rose et le portrait des petites filles de M. Max Michaël (1903) et, parmi ses toiles, assez rares, la Baigneuse.
Femmes, fleurs et fruits constituent les éléments de ces compositions simples, dessinées d’une façon à la fois précise et vaporeuse, vivement éclairées et d’une tonalité vibrante. La recherche des effets de couleurs juxtaposées est la préoccupation dominante de cette artiste. Toutes ces belles images sont comme la réalisation délicate de rêves colorés.

Notons que Marie Bermond a réalisé un portrait de la peintre Luce Boyals-Gaudion, dont les œuvres constituent une collection au Musée du Pays rabastinois.

Sélection d’œuvres
Jeune femme à la pomme

Jeune femme à la pomme

Marie Bermond
Musée des Beaux-arts de Gaillac
Les deux amies

Les deux amies

Marie Bermond
Musée des Beaux-arts de Gaillac
Personnages

Personnages

Marie Bermond
Musée des Beaux-arts de Gaillac
Portrait de couple

Portrait de couple

Marie Bermond
Musée des Beaux-arts de Gaillac
Portrait de femme à la bague

Portrait de femme à la bague

Marie Bermond
Musée des Beaux-arts de Gaillac
Portrait de femme à la bague bleue

Portrait de femme à la bague bleue

Marie Bermond
Musée des Beaux-arts de Gaillac
Où voir ses œuvres ?
À lire aussi
Emile-Antoine Bourdelle

Emile-Antoine Bourdelle

Fiche artiste
Les origines montalbanaises Qui connaît à Montauban, la plaque -grisâtre maintenant- indiquant la maison natale de Bourdelle au 34 rue de l’Hôtel de Ville, située, comme…
En savoir plus
Luce Boyals-Gaudion

Luce Boyals-Gaudion

Fiche artiste
Luce Boyals est née le 14 décembre 1892 à Rabastens sur Tarn, d’une famille implantée de longue date et plusieurs fois liée à l’histoire de la ville.…
En savoir plus
Vous aimerez ces collections

Dessin

Musée des Beaux-arts de Gaillac
En savoir plus

Peintures

Musée des Beaux-arts de Gaillac
En savoir plus