Alexandre Falguière

naissance
1831, Toulouse
décès
1900, Paris
nationalité
Française
activité
Sculpteur

D'abord élève de Griffoul-Dorval à l'Ecole des Beaux-Arts de Toulouse, Falguière, muni d’une pension de la Ville de Toulouse, entra à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris comme élève du sculpteur François Jouffroy, qui enseignait un classicisme tempéré de naturalisme.

Ayant débuté comme sculpteur au Salon de 1857, Falguière obtint deux ans après le Grand Prix de Rome. En 1864, son Vainqueur au combat de coq, et en 1868 son Tarcisius martyr chrétien consacrèrent sa réputation. A partir de 1873, il exposa également des peintures au Salon et exécuta, en 1894, la décoration du plafond de la salle des Illustres, au Capitole de Toulouse.

Recevant médailles et commandes prestigieuses pour des monuments dédiés aux grands hommes de la IIIème République (Le Triomphe de la République pour l'Arc de Triomphe de l'Etoile), il succéda à son maître Jouffroy comme professeur à l’Ecole des Beaux-Arts et comme membre de l’Institut.

En peinture, comme en sculpture, Falguière imprima un caractère réaliste, proche de l’étude du modèle vivant, à la figure féminine allégorique représentée en mouvement. Cette verve s’exprima aussi dans ses dessins et dans ses maquettes en plâtre ou en terre cuite dont le Petit Palais conserve quelques beaux exemples.
En Midi-Pyrénées, le musée des Augustins conserve un grand nombre de ses oeuvres, particulièrement des plâtres originaux.

+ Imprimer

bouton (voir le diaporama de l'artiste) Buste de Léon Gambetta - 1 - Alexandre Falguière Masque mortuaire de Léon Gambetta - Alexandre Falguière La Garonne et l'Ariège, projet de fontaine - Alexandre Falguière Nu féminin debout. - Personnage à mi-corps élevant les bras. - Alexandre Falguière Scène avec plusieurs personnages. - Alexandre Falguière

DANS LES MUSÉES D'OCCITANIE

L'ENCYCLOPEDIE

Les fiches thématiques

+ Toutes les fiches thématiques

Les fiches artistes

+ Toutes les fiches artistes

design : neo05