Henri Patrice Dillon

naissance
1850,
décès
1909,
activité
Peintre Lithographe

Henri Patrice Dillon accompagne et évoque le Paris de la Belle Epoque à travers sa production picturale. Adepte du cirque, des cabarets et du théâtre, Dillon transcrit l’ambiance d’un Paris dynamique et mouvementé. Intégré dans l’exigeant système artistique, admis au Salon depuis 1876 et admiré par ses pairs, il crée des images rassurantes et traditionnelles.
Dillon montre les Parisiens dans leurs activités quotidiennes en les représentant avec réalisme, soin et détail tantôt sur les quais de la Seine, tantôt sur le lac gelé du bois de Boulogne. Avec un trait précis, appliqué et méticuleux, il saisit l’effervescence artistique et intellectuelle du Paris fin de siècle.

Passionné par la lithographie, Dillon remporte en 1890 la médaille d’honneur au Salon, dans la section gravure-lithographie. Il s’inscrit du côté d’un art officiel et accepté de tous : il est vice-président de la société des peintres-lithographes et membre de la commission du Salon des Cent en 1895 aux côtés de Puvis de Chavannes et de Chéret. Ce moyen d’impression permet à Dillon d'explorer la vie fourmillante de Paris en représentant le plus fidèlement possible ses habitants.

+ Imprimer

bouton (voir le diaporama de l'artiste)

DANS LES MUSÉES D'OCCITANIE

L'ENCYCLOPEDIE

Les fiches thématiques

+ Toutes les fiches thématiques

Les fiches artistes

+ Toutes les fiches artistes

design : neo05