Jean-Antoine Injalbert

naissance
1845, Béziers
décès
1933, Béziers
nationalité
Française
activité
Sculpteur

Jean Antoine Injalbert est né le 23 Février 1845 à Béziers. Il est le fils d'Antoine Injalbert, tailleur de pierres.
Après ses études primaires, l'enfant suit son père sur ses chantiers. En 1861, il entre comme tâcheron chez le sculpteur ornemaniste Paul Théodore, et réalise sa première œuvre : le tympan de la chapelle du Bon Pasteur à Béziers.
Il suit, le soir, les cours de dessin du peintre Roudès, portraitiste, et rencontre Alexandre Oliva, sculpteur.

En 1864, il va à Paris et travaille chez un ébéniste du Boulevard Voltaire. En 1866, il est admis à l'école des Beaux Arts, et en 1867, il entre dans l'atelier de sculpture de Augustin Dumont. En 1870, après la déclaration de guerre, Injalbert retourne à Béziers et s'enrôle dans les Mobiles de l'Hérault pour la défense de Paris.
Il débute au Salon des Artistes français en 1873 et obtient le Prix de Rome l'année suivante. En 1889 il participe à l'Exposition Universelle où il reçoit le grand prix. Classique, il s'inspire souvent de la mythologie. Il a décoré de nombreux édifices publics (préfecture de Montpellier, théâtre de Sète, gare de Tours).

Après sa mort en 1933, sa veuve donne de l'ensemble de sob atelier du Boulevard Arago à la ville de Béziers.

+ Imprimer

bouton (voir le diaporama de l'artiste) Buste de Gustave Larroumet - Jean-Antoine Injalbert

DANS LES MUSÉES D'OCCITANIE

L'ENCYCLOPEDIE

Les fiches thématiques

+ Toutes les fiches thématiques

Les fiches artistes

+ Toutes les fiches artistes

design : neo05