Paul Huet

naissance
1803, Paris
décès
1869, Paris
nationalité
Française
activité
Peintre

Elève à l'école des Beaux-Arts dans les ateliers de Guérin et de Gros, il débute au Salon de 1827. Lié dès 1822 avec Delacroix, et plus tard avec Bonington, il appartient au mouvement romantique.

Paul Huet est un artiste qui a assuré la relation entre les artistes anglais qui, dès la fin du XVIIIème siècle, découvraient par l'exploitation systématique des possibilités de l'aquarelle, les horizons nouveaux d'une peinture sans contrainte et les peintres autour de Barbizon, inventeurs d'un réalisme de la nature.
Huet est aussi le premier paysagiste dont le naturalisme total, utilisé comme une méthode d'introspection, s'unit à la ferveur romantique. Peu après sa mort. Théophile Gautier dit "qu'il mêle les tristesses de l'âme aux tristesses des choses, la nature semble souffrir et se plaindre de quelques plaintes secrètes", cela explique son attirance pour les profonds tourments, sombres nuages, rafales, profondeurs mystérieuses des vallons. La peinture de Paul Huet représente à son époque une terre d'indépendance et d'expérience à la fois. Emile Delécluze dans son Journal des Débats semblait l'avoir compris paradoxalement en donnant cette critique du peintre : " Aux expositions précédentes, il y avait encore cinq ou six peintres qui vivotaient avec des imitations des paysages de Watteau ; mais M. Paul Huet leur a coupé l'herbe sous le pied, et lui seul, à présent a acquis le droit de peindre des pays, des arbres, des ciels fantastiques et imaginaires. Il est fâcheux que les petites débauches d'imagination de M. Huet parées, il faut dire, d'un coloris fort et brillant, ne soient au fond, comme nous l'avons dit, qu'une continuation de la manière de Watteau. Tout étrange, bizarre et faux même que soit le goût de Watteau, on l'accepte momentanément... et que quelques personnes présentent cet artiste (Huet) comme appelé à ouvrir un champ nouveau à l'art du paysage, lui qui rétrograde de plus d'un siècle et va ressusciter une mode passagère de l'art dont tous les bons esprits ont fait justice il y a longtemps, c'est ce que l'on a peine à comprendre. Cependant, c'est ce qui a lieu. "Paul Huet par ses libres aller-retour entre tradition et modernité, trouble le jeu. Ainsi cette Cabane du pêcheur "maritime et rustique" comme disait Baudelaire, dont la composition tend au pittoresque décoratif, comme l'artiste saura en produire pour l'ornement de salon mais qui garde pourtant, pour reprendre encore Baudelaire dans son Salon de 1859 à son propos : "légèreté, richesse et fraîcheur... composition amoureusement poétique". On remarquera, comme chez Daubigny, cette belle et productive contradiction entre un espace très ouvert et la montée pleine et dense du premier plan qui fait se profiler figures et objets sur l'horizon. Le naturalisme de Paul Huet est bien la transcription en peinture, par des motifs à l'origine pittoresque, de ce que Philippe Burty nomme "la rêverie agissante... l'amour du brouillard et des longs crépuscules... le spectacle de la nature sauvage" (Denys Riant, Les Ecrivains devant l'impressionnisme).

+ Imprimer

bouton (voir le diaporama de l'artiste) Avignon - Paul Huet

L'ENCYCLOPEDIE

Les fiches thématiques

+ Toutes les fiches thématiques

Les fiches artistes

+ Toutes les fiches artistes

design : neo05