Roger BERNARD

naissance
1928, Auch

Né à Auch en 1928, Roger Bernard entre en 1945 à l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse où il étudie la peinture avant de se tourner vers la sculpture. En 1949, il monte à Paris et s’inscrit aux Beaux-Arts dont il ne fréquenta que très épisodiquement les cours.

En 1952, Roger Bernard intègre le studio de l’architecte André Arbus, d’origine toulousaine. Mais ce n’est qu’après la fermeture de l’agence, qu’il franchit le pas pour se consacrer à ses premières amours ; la sculpture. Mais ce n’est qu’en 1970, date à laquelle il trouve un atelier dans le XXe arrondissement, que son travail de création prend forme. Encouragé par ses parrains Claude Arthus-Bertrand et Max Clarac-Serou, il se lance dans la statuaire.

L’art de Roger Bernard peut s’inscrire dans un horizon «néo-cubiste», à la limite de l’abstraction mais jamais totalement non figuratif ; le corps humain reste la principale source d’inspiration. La puissance de la masse musculaire, la finesse des courbes du corps sont retranscrites en une étonnante variation de formes cubiques et curvilignes qui se mêlent en d’harmonieuses combinaisons d’une grande sensualité.

En dehors des modes et des passions, l’œuvre de Roger Bernard semble intemporel et apparaît comme un hommage émouvant et poétique à la beauté du corps humain. En 2005, Roger Bernard a très généreusement fait don au musée des Jacobins Auch de vingt plâtres d’atelier.

+ Imprimer

DANS LES MUSÉES D'OCCITANIE

L'ENCYCLOPEDIE

Les fiches thématiques

+ Toutes les fiches thématiques

Les fiches artistes

+ Toutes les fiches artistes

design : neo05