Abbaye de Flaran, Centre patrimonial départemental [Valence-sur-Baïse, 32]

Exposition : Martine Chenais, les Landes de Gascogne ... La profondeur des champs sillon n°5 (archive)

du 26 octobre 2013 au 16 mars 2014

Logis abbatial, 25 octobre 2013 à fin mars 2014
Opération conçue et coordonnée par la Conservation Départementale du Patrimoine et des Musées / Flaran

Contact site :
Conservation départementale du patrimoine et des musées / Flaran, Abbaye de Flaran, 32310 Valence sur Baïse
Tél. 05.62.28.50.19
Fax 05.62.28.97.76
courriel : mhue@cg32.fr

Contact service de médiation culturelle et pédagogique : jmonange@cg32.fr ; amanceau@cg32.fr

En complément d'une programmation diversifiée et multi-support qui s'attache, depuis l'année 2000, à différents aspects du patrimoine départemental, la Conservation Départementale du Patrimoine et des Musées/Flaran, a souhaité poser un regard neuf, original et esthétique, sur la ruralité mondiale, à travers le media de la photographie contemporaine.
De façon plus générale, cette manifestation s'inscrit aussi dans les réflexions en cours sur le devenir de notre planète, l'interaction et l'évolution des sociétés humaines. Elle accompagne parallèlement les décisions des élus de l'Assemblée départementale sur le travail engagé au titre de "l'agenda 21" dans le Gers.
Ce rendez-vous annuel autour de la photographie, dont la thématique se trouve paradoxalement n'avoir jamais été traitée comme telle en France (et a fortiori dans la région Midi-Pyrénées), se propose donc de profiter du cadre exceptionnel de l'Abbaye de Flaran, centre patrimonial départemental.

Cet élément emblématique du paysage rural gersois, distingué depuis 2011 en tant que "grand site Midi-Pyrénées", sert dorénavant de point focal à un dialogue entre le lieu et des artistes de renom, chacun attaché au travail d'un "sillon" personnel.

Pour le cinquième sillon de cette opération, l’abbaye de Flaran accueille Martine Chenais.
Native du Gers, M. Chenais intègre l’Ecole technique de photographie et d’audiovisuel (ETPA) de Toulouse en 1986 et rencontre des personnalités déterminantes de son parcours (E. Boubat, P. Knapp…). Elle devient photographe de plateau pour La Cinq, jusqu’à la fermeture de la chaîne télévisée puis portraitiste et maquettiste pour différents magazines.

En 1992, elle revient dans le Sud-Ouest et s’installe dans les Landes où elle répond à des commandes de diverses institutions publiques et travaille en tant que collaboratrice du magazine l’Esprit du sud-ouest (1998-2003) avant de s’engager dans des projets plus personnels autour de la photographie ou de la pratique artistique.

Pour Martine Chenais, la photographie est une respiration : « Être à la bonne place, être juste. Être dans le lieu, dans le sujet…et respirer comme lui. »

L'édition d'un catalogue et la constitution d'un fond de collections accompagnent cette manifestation unique en son genre en France, dans ses attendus scientifiques, culturels et pédagogiques.

CINEMA ET RURALITE

Devant le succès remporté par les précédentes, cette exposition est prolongée depuis deux ans, avec le soutien du Pays d'Armagnac, sous la forme d'une opération éclatée en temps et en lieux.
Intitulée « Cinéma et Ruralité », organisée en partenariat avec les cinq cinémas de pays sur la basse saison (octobre à mars), cette manifestation offre, en toute convivialité et principalement à destination des populations locales, une vision diversifiée de la ruralité d’hier et d’aujourd’hui, réelle, imaginaire ou esthétique, à travers expositions itinérantes, films et débats …

Sur les cinq cinémas du Pays d’Armagnac (Barbotan-Les-Thermes ; Nogaro ; Eauze ; Vic-Fézensac ; Condom), d’octobre 2013 à mars 2014.

Opération conçue et coordonnée par la Conservation Départementale du Patrimoine et des Musées / Flaran, avec le soutien du Pays d’Armagnac et en partenariat avec l'association "Les lumières de la Ville", Condom et les cinémas de Barbotan-les-Thermes, Nogaro, Eauze, Vic-Fézensac et Condom.

+ Imprimer

design : neo05