Centre national et musée Jean Jaurès [Castres, 81]

INFO... : "Jaurès, pacifique et pacifiste ?"

parution 2015

En vente au Centre national et musée Jean-Jaurès
ou par correspondance au :
05 63 62 41 83 ou jaures@ville-castres.fr

Jaurès, pacifique et pacifiste ?

Actes du colloque des 8 et 9 novembre 2013 à Castres
Imp. Couleur d’Autan, avril 2015, 260 p.

Prix : 10,00 €

ISBN : 978-2-908696-04-2

Premier évènement labélisé par la Mission du Centenaire 1914-1918

Les 8 et 9 novembre 2013 s’est déroulé à Castres le colloque Jaurès, pacifique et pacifiste ?
Le titre de l’événement faisant suite à l’appellation de l’exposition Jean Jaurès le pacifique, par le musée Jaurès du 23 mai au 29 septembre de cette même année.
Si pour les uns, le terme « pacifique » était plus approprié que celui de « pacifiste », la distinction méritait d’être très critiquée.
Aussi, la réunion de grands spécialistes de Jean Jaurès, de la Défense et de la première Guerre mondiale sur ce sujet s’imposait.

Sous la présidence de Jean-Jacques Becker, professeur émérite d’histoire contemporaine, le programme fut le suivant :

Ière partie : Jaurès, Castres, la France et l’Armée

Les premiers contacts de Jaurès avec l’Armée
par Alain LEVY, conservateur-en-chef honoraire des bibliothèques de Castres

L’Armée dans Castres au début du XXème siècle
par Aimé BALSSA, président de la Société culturelle du Pays Castrais.

Les réactions tarnaises face aux idées de Jaurès sur la paix
par Jean FAURY, professeur de chaire supérieure honoraire en histoire, lycée P. de Fermat - Toulouse

2e partie : patriotisme, internationalisme et antimilitarisme en France au début du XXème siècle

Le patriotisme français avant 1914
par Gilles CANDAR, président de la Société d’Etudes jaurésiennes – professeur de chaire supérieure, lycée Montesquieu - Le Mans

L’antimilitarisme en France au début du XXème siècle
par Gilles HEURE, chargé de cours à l'Université Paris IV,et grand reporter à Télérama

Les soldats du Midi et l’affaire du 17ème
par Rémy PECH, professeur d'histoire contemporaine et ancien président de l'université de Toulouse-Le Mirail

3ème partie : vouloir la paix, préparer la guerre ?

Le débat stratégique en France au début du XXème siècle – L’armée, arche sainte dans la tempête ?
par Olivier COSSON, maître de conférences – Université catholiques de l’Ouest – Angers, secrétaire de rédaction revue Mil Neuf Cent.

Jaurès, stratège de la Défense nationale – L’Armée nouvelle
par Jean-Jacques BECKER, professeur émérite d’histoire contemporaine

Les militants de la paix au début du XXème siècle
par Emmanuel JOUSSE, agrégé d’histoire, allocataire-moniteur à l’Institut d’Etudes Politiques – Paris

4ème partie : Jaurès et la violence

Police et délinquance à la Belle Epoque
par Charles DIAZ, contrôleur général de la Police nationale

Jaurès et la violence dans l’histoire
par Vincent DUCLERT, professeur agrégé - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales – Paris

Jaurès face à la délinquance à la Belle Epoque
par Marion FONTAINE, Maître de conférences en histoire contemporaine – université d’Avignon

Conclusion du colloque par Jean-Jacques BECKER

+ Imprimer

design : neo05