Centre national et musée Jean Jaurès [Castres, 81]

Exposition : Yvan Pommaux (archive)

du 9 février au 13 mai 2012

ENTRÉE LIBRE
Ouvert de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
(18h00 à partir du 1er avril)
Fermé le dimanche jusqu’au 31 mars, le lundi et jours fériés

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION
le jeudi 9 février 2012

SEANCES DEDICACES DE L'AUTEUR-ILLUSTRATEUR
Samedi 12 et dimanche 13 mai 2012 
pour le dernier week-end d’exposition !

« Le 13 septembre 1946, je nais à Vichy, dans l’Allier. Maman m’emmène au parc. Tous les jeudis, je vais au Lux. Tous les dimanches, je joue au rugby. Tous les jours, je dessine.
En 1964, j’échoue au baccalauréat. Je vais aux Beaux-Arts, puis je travaille comme maquettiste chez un installateur de magasins. Ce sont les années “Formica”. Je “monte” à Paris, où j’exerce divers petits métiers. Me voilà bientôt maquettiste à l’Ecole des Loisirs.
En 1972, je pars en Touraine et deviens auteur-illustrateur indépendant. J’écris, je dessine et Nicole met en couleurs. Nous avons une fille, nous nous marions, nous avons une autre fille et nous créons de nombreux livres et bandes dessinées. »
Yvan Pommaux

POLAR, AMOUR ET BANDE-DESSINÉE. À soixante ans, avec ses grandes lunettes, ses mèches folles et son air rêveur, Yvan Pommaux ressemble toujours à l’étudiant des Beaux-Arts qu’il a été. Après plusieurs petits boulots, il atterrit en 1970 comme maquettiste à « L’École des loisirs ». Deux ans plus tard, il devient auteur-illustrateur indépendant. C’est progressivement, que ce grand original a trouvé son style. Des bulles sont apparues peu à peu dans ses dessins. Il s’est mis à jongler, avec la taille des images. Avec lui, la
bande dessinée est littéralement sortie de son cadre traditionnel. S’il adore jouer avec les conventions classiques, c’est pour mieux jouir d’une totale liberté de création. Les personnages et les sujets favoris d’Yvan Pommaux ne sont pas moins singuliers que son style de dessin, La Pie voleuse, deux corbeaux amoureux, qui passent leur temps à se chamailler, un chat noir détective privé, du théâtre, une parodie du Petit Chaperon rouge... Yvan Pommaux aime taquiner les genres et inventer à l’usage des enfants les histoires qu'ils préfèrent : des enquêtes mystérieuses, des amours de grandes personnes : celles qui n’ont pas l’air d’avoir été écrites pour eux.

+ Imprimer

design : neo05