Château-musée du Cayla [Andillac, 81]

Exposition : Jean-Michel Prêt & Michael O'Shea, Stèles / Objets de mémoire (archive)

du 16 juin au 30 septembre 2012

Vendredi 22 juin : vernissage et lectures
> 18h : vernissage de l'exposition de Jean-Michel Prêt & Michael O'Shea
Le vernissage sera suivi d'un buffet campagnard accompagné de lectures de textes autour de la nature. Et pour ceux qui souhaitent prolonger la soirée et profiter du parc du château en fin d'après-midi, amener son pique-nique et sa couverture !

Dans une maison d'écrivain, les expositions ont toujours quelque chose à voir avec l'écriture. Au Cayla, cette dimension est sous tendue par une autre exigence, celle de s'intégrer à une approche du paysage qui fonde cette maison d'écrivain.

Récemment érigée au rang de Maison des Illustres par le ministère de la Culture, le Cayla a vocation à rendre hommage aux auteurs qui y sont nés, Maurice et Eugénie de Guérin, mais aussi à rendre compte de l'activité de ceux qui les ont précédés et qui leur ont, par leurs témoignages d'écrivants, donné le goût de la littérature.

Pour 2012, Jean-Michel Prêt et Michael O'Shea ont travaillé à partir de documents anciens conservés au Cayla et proposent au public une installation en extérieur de 25 stèles sous la forme d'un jardin de mémoires.

Monolithes dressés, les stèles portent généralement des inscriptions funéraires, religieuses ou géographiques. Dans les civilisations anciennes, des pouvoirs magiques leur étaient conférés pour conjurer le sort ou s'attirer les bienfaits divins, guérisons ou succès de futurs combats. Points frontières, elles étaient pour certaines d'entre elles des repères de bornage et déterminaient un territoire que leurs pouvoirs étaient à même de protéger.

Dans le parc du Château-musée du Cayla, elles prennent place aux abords de la gentilhommière. Dans ces colonnes de bois, des plaques de céramiques gravées et imprimées sont incrustées dans la matière naturelle, sculptée pour l'occasion. Les encoches laissent apparaître des pages fragmentées, contournées, pliées, comme autant de témoins du passé. Ces textes, héritages agricoles ou littéraires du lieu, s'inscrivent dans le paysage qui les ont vues naître. Juste retour des choses.

Une technique

La technique employée relève autant de l'art que de l'artisanat, au sens noble du terme. Les artistes retrouvent les gestes ancestraux de l'ébéniste en détournant des poutres anciennes. Ils renouent avec le métier du graveur en transférant sur la terre des images et des textes.

Le transfert des textes photocopiés est réalisé en premier lieu sur un support polyester. La feuille est ensuite traitée comme une lithographie par un passage à l'eau, puis à l'encre grasse qui ne se dépose que sur la part imprimée des images. Un saupoudrage fixe ensuite les différents oxydes métalliques sur l'encre. La feuille est alors pressée sur la porcelaine.

Etirée, roulée ou pliée, la porcelaine prend alors sa forme définitive. Après séchage, la terre est cuite entre 980 et 1280 degrés. Les formes obtenues sont ensuite enchâssées dans les pièces de bois.

Deux artistes

Jean-Michel Prêt

Né en 1945. Après une formation beaux-arts, il pratique le tournage dans l'atelier de Mchka Raïevsky, puis intègre un atelier de céramique en Aveyron et devient l'assistant de Sue Atkins. Depuis 2011, il vit et travaille à Millau. Il a participé à de nombreuses expositions de céramistes en France, en Allemagne, aux USA.

Michael O'Shea

Né en 1937. Ingénieur en sciences et industrie et détenteur d'un diplôme d'économie de l'Université de Stanford dès 1961, et après une carrière dans l'industrie, il obtient un diplôme d'art appliqué à l'Art Institut de San Francisco en 1992 où il devient enseignant invité dans la section livre d'artistes en 1998, 2004 et 2005, puis artiste résident au Kala Institute entre 19998 et 2009. Il réalise de nombreuses expositions personnelles et collectives entre 1979 et 2011 en France et aux USA.

Tous deux collaborent depuis plusieurs années et partagent leurs expériences et leur plaisir de la matière.

+ Imprimer

design : neo05