Le Musée - Arts & Figures des Pyrénées Centrales [Saint-Gaudens, 31]

Exposition : Comme en 14 (archive)

du 11 juillet au 11 novembre 2014

Du 11 juillet au 11 novembre 2014
Salle capitulaire, cloître de la Collégiale, place Nationale Jean-Jaurès

juillet et août :
du lundi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30 
septembre, octobre, jusqu'au 8 novembre :
du mardi au samedi les après-midi de 14h à 18h et les jeudis de 10h à 12h30
Fermé les 14 juillet, 15 août et 1er novembre

Journées européennes du patrimoine :
samedi 20 et dimanche 21 septembre : 10h-12h et 14h-17h
avec des visites guidées à 15h et 16h le samedi et à 14h et 15h30 le dimanche

Mardi 11 novembre de 9h30 à 11h : visite guidée à 10h

05.61.89.05.45
musee@stgo.fr

Exposition : « COMME EN 14 », Saint-Gaudens en 1914

Il y a bientôt 100 ans, le premier conflit mondial éclatait. La France en fût l'un des principaux théâtres.
Saint-Gaudens avec sa caserne et son contingent de 1000 appelés vit partir de jeunes soldats après le 2 août 1914. Les premiers blessés arrivèrent dans ses 3 hôpitaux militaires dès le 29 août, faisant prendre conscience à tous des réalités du front. L'accueil des réfugiés des régions du Nord, à partir du 3 septembre, dût aussi être organisé chez des habitants volontaires. Dès lors, la vie des Saint-gaudinois changea. Rapidement, la générosité et la solidarité s'organisèrent : des infirmières bénévoles se dévouèrent, des collectes de fonds et d'objets importantes furent récoltées lors de séances de cinéma, au sein du personnel enseignant...

L'exposition, réalisée à partir des collections du Musée Municipal de Saint-Gaudens grâce aux dons de documents et d'objets faits par des familles locales, retrace la vie de certains des acteurs de cette période dans notre ville. Des noms nous sont ainsi parvenus, tels ceux de Mary et Jeanne Bepmale, infirmières, de Jean Puysségur, Marcellin Brun, soldats mobilisés ; de Jean Bepmale, le maire de l'époque qui photographia les blessés, notamment ceux issus des colonies, nous transmettant certains de leurs nom. Il a réalisé d' émouvantes photos. Louis Payrau, adjoint au maire et commerçant, dût solliciter de nombreux sauf-conduits ; ils sont visibles ici. Plus discrètement, deux sœurs madame Bruns et madame Lioux souhaitèrent contribuer à l'effort de guerre : elles troquèrent leur or contre des billets de banque ; les justificatifs de leur participation à l'Emprunt national sont exposés... D'autres documents inédits sont présentés : laissers-passers, livrets militaires, photos, objets, fascicules de mobilisation...

Proposée du 11 juillet au 11 novembre 2014, cette exposition sur la vie à Saint-Gaudens en 1914 sera visible à la salle capitulaire, cloître de la Collégiale, place Nationale Jean-Jaurès au cœur de la ville.

Conférences :

• mardi 19 août à 17h30 à la Salle capitulaire (cloître)
par Jean-Claude Auriol, collectionneur, spécialiste de la Grande Guerre, auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet
"La vie quotidienne des Poilus et des civils durant la guerre de 1914-1918"

• mardi 16 septembre à 17h30 au Théâtre Jean-Marmignon
par Jean-Claude Auriol, collectionneur, spécialiste de la Grande Guerre, auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet
"L'occupation allemande, 1914-1918 et ses drames"

• mardi 14 octobre à 17h30 au Théâtre Jean-Marmignon
par Germain Monfort, membre de la Société des Études du Comminges
« Un lieu de mémoire à Saint-Gaudens – Le monument au mort de 1914-18 »

+ Imprimer

design : neo05