Musée Calbet [Grisolles, 82]

Collection : La faïence d'Auvillar

Cliquer sur les vignettes pour agrandir l'image ou accéder à la fiche œuvre

  • Assiette d'Auvillar -  Anonyme
  • Assiette en faïence -  Anonyme
  • Assiette Auvillar -  Anonyme

+ Voir toutes les œuvres de la collection

La faïence créa la principale richesse d'Auvillar (Tarn-et-Garonne). Vers 1700, on comptait de 300 à 400 potiers sur plus de 2000 habitants.

Auvillar produisit exclusivement de la faïence de grand feu, avec décor, sur émail cru. Cet émail d'oxyde de plomb posé en couche épaisse, couleur blanc cassé, venait de Bordeaux. Les émaux de décor employés, étaient essentiellement le bleu de cobalt, le vert de cuivre, le violet de manganèse, le jaune d'oxyde de fer et le rouge dit " orangeat " de Thiviers. Le décor était exécuté à main levée le plus souvent; au poncis pour les grandes séries et au pochoir à partir de 1830.
Vers 1820, la production annuelle était 1.200.000 pièces de faïences ou poteries. Ces pièces partaient du port d'Auvillar et étaient vendus dans les foires en suivant les cours d'eau, jusqu'à Bordeaux. Puis, elles étaient exportées vers l'Angleterre et les colonies.
La fin du siècle voit le déclin de la poterie dès 1860 et le dernier four s'éteindra en 1905.

+ Imprimer

design : neo05