Musée Calbet [Grisolles, 82]

Collection : La préhistoire dans les collections du musée Calbet

Cliquer sur les vignettes pour agrandir l'image ou accéder à la fiche œuvre

  • haches polies
  • Galets à encoches
  • Armatures de flèches en silex

+ Voir toutes les œuvres de la collection

Historique de la collection :

Les collections préhistoriques du Musée Calbet, constituées par M. Jean Gay, sont issues de ramassages en surface (prospection pédestre) réalisés dans la vallée de la Garonne, principalement sur la commune de Grisolles mais aussi sur une cinquantaine de sites limitrophes.

Ces collections regroupent plusieurs dizaines de milliers de pièces archéologiques, essentiellement des éclats et des outils sur galet. Sur le plan chronologique, plusieurs périodes de la Préhistoire sont représentées. Sur 23 sites, des vestiges du Paléolithique ont été retrouvés, il s’agit de période la plus ancienne et la plus longue de la préhistoire. Le Néolithique, marqué par la sédentarisation des populations, l’agriculture et l’élevage, est de loin le mieux représenté

Le Paléolithique (-3 000 000 à -12 000) :

Le matériel archéologique mis au jour est tout à fait typique de l’Acheuléen garonnais, abondant en Europe de l’Ouest où il se développe entre -550 000 et -150 000 ans, il se retrouve bien sûr dans la vallée de la Garonne où il se présente dans sa variante dite ibérique. Cette période est marquée par la domestication du feu et des outils de pierre.
Les outils lourds sont emblématiques de l’Acheuléen, en particulier pour la vallée de la Garonne avec en particulier les bifaces et les hachereaux. Le biface est taillé sur leurs deux faces pour rendre aigus les bords proches de leur pointe. Le hachereau présente un tranchent brut très aigu à une extrémité. On notera également la présence d’un outillage lithique d’appoint constitué de galets sommairement débités.

Le Néolithique (-9 000 à – 3 000 ans) :

La majorité du mobilier néolithique comprend un outillage sur galet avec notamment une bonne représentation de haches ou d’herminettes, parmi lesquelles de très rares objets remarquables. Ces outils sont polis et étaient utilisés pour le travail du bois.
Des outils caractéristiques du Néolithique final de la vallée de la Garonne sont présents dans la collection : des galets polis et tranchants. Les couteaux à dos (ou scies à encoches) pouvaient servir entre autres à la récolte des céréales. Les galets à encoches, retrouvés en abondance, peuvent faire penser à des lests de filets de pêche.
La mouture des céréales est attestée par la présence de nombreuses meules, broyeurs et molettes.
L’outillage en silex se constitue principalement de pointes de flèches de plusieurs types, autrefois fixées sur des hampes de bois, elles étaient des armes de chasse. Le musée conserve une multitude de petits objets en silex, utilisés au quotidien comme les grattoirs, les perçoirs, les lamelles à encoches. La présence d’un fragment de lame de poignard est à noter.
Peu représentés, les quelques fragments de céramique identifiés comme appartenant aux productions néolithiques se résument à des éléments de préhension et de fixation de pots pour la cuisson et la conservation des aliments.

Une « fausse Préhistoire » :

La profusion de silex retrouvés à Verdun, Grisolles et Ondes est apparue comme étonnante auprès des archéologues. L’analyse tracéologique a révélé des traces de percussion au marteau métallique. Ces silex sont donc plus récents qu’il n’y parait, il s’agirait certainement d’anciennes pierres à fusil ou pierres à briquet, de l’époque moderne (XVIIe-XVIIIe s.).

+ Imprimer

design : neo05