Musée Calbet [Grisolles, 82]

Exposition : La Lyre grisollaise (archive)

du 30 mai au 16 juin 2013

Les Rendez-vous de la Mémoire
LA LYRE GRISOLLAISE
Vendredi 14 Juin à 19h
au Centre d’Animation Jeunesse, rue des Servics, Grisolles

La « Lyre Grisollaise » est une association musicale née en 1869. Elle comprenait 25 musiciens. C'était un orchestre d'harmonie qui rassemblait uniquement des musiciensamateurs, comme toutes les associations
musicales de l'époque. Grâce au développement des oeuvres de masse et de plein air sous la Révolution de 1789 et aux progrès de la facture instrumentale (Adolph Sax, qui par exemple donna son nom au saxophone), les orchestres militaires se sont enrichis et ont donné naissance aux harmonies et fanfares. Ces associations ont pu se créer grâce à l'intervention d'un Ministre qui a voulu que la musique « descende dans la rue », il a donné des subventions. Dans le Tarn et Garonne, il y avait au début du XX° siècle 42 Lyres musicales.

Les activités principales de la « Lyre Grisollaise » étaient de faire des concours,des défilés dans les rues, animer des bals, des commémorations, jouer pour des mariages,des enterrements. Pour les grands concours, comme celui de Saint Girons, il y avait 3 épreuves : la 1° était une lecture à vue, on distribuait aux musiciens et au chef les partitions, ils la regardaient pendant 5 minutes puis la jouaient tous ensemble. Le 2° était un morceau imposé qui était donné à tous les concurrents un certain temps avant le concours, et la 3° était un morceau libre, chaque Association choisissait son morceau. Ces trois épreuves se
déroulaient dans une salle devant un jury.

Un règlement précis gérait l'association, il était très respecté. Après quelques années d'existence, elle a adhéré au régime de la loi 1901, qui régit les Associations. Le bureau était composée d'un président, d'un vice président, d'un trésorier, d'un secrétaire et de membres musiciens. Il y avait beaucoup de personne de la même famille. La goût de la musique et l'envie d'appartenir à la « Lyre »se transmettait de génération en génération, les plus anciens apprenaient gratuitement aux plus jeunes la musique, le soir après l'école. Deux
générations se côtoyaient, les jeunes (15/17 ans) et les adultes. Les musiciens répétaient dans une salle située derrière la Mairie, tous les mercredis pendant 1h30.

La « Lyre Grisollaise » ne gagnait pas d'argent lors des concours ou manifestations, leur seuls revenus étaient la subvention de la Mairie et la vente de cartes de membres honoraires. L'argent récolté servait à acheter les partitions, les instruments les plus chers, comme l'hélicon et la grosse caisse ou les
instruments aux familles les plus démunies. A cette époque les instruments coûtaient très cher.

L'association avait comme emblème, un écusson qui était représenté sur les bérets et leurs uniformes sur lequel on pouvait voir une lyre brodée en fil doré. Au XIX° siècle, très nombreux étaient les orchestres d'harmonie qui portaient le nom « d' orphéons » ou de « lyre ». Nous pensons qu'ils voulaient ainsi rendre hommage à un célèbre musicien de l'antiquité grecque : Orphée qui chantait en s'accompagnant d'une lyre.
Le nom de « Lyre Grisollaise » a été trouvé sûrement grâce à cet instrument. Nous avons aussi pensé que, comme c'était une association musicale, les musiciens avaient voulu donner le nom d'un instrument de musique à leur groupe.

La « Lyre Grisollaise », qui représentait l'association musicale du village de Grisolles
a été dissoute en 1966 par manque d'élève.

Texte réalisé par les élèves de 3e du Collège Lacaze de Grisolles, associés à la réalisation de cette exposition.

+ Imprimer

design : neo05