Musée de Cahors Henri-Martin [Cahors, 46]

Collection : Archéologie médiévale

Cliquer sur les vignettes pour agrandir l'image ou accéder à la fiche œuvre

  • Adam
  • Eve
  • Chapiteau roman de Saint-Géry - 1
  • Chapiteau roman de Saint-Géry - 2
  • Chapiteau gothique de Saint-Géry
  • Cahors, Intérieur de l'ancienne église Saint-Géry - 1 - A LAHONTAA
  • Cahors, Intérieur de l'ancienne église Saint-Géry - 2 - A LAHONTAA
  • Cahors, Intérieur de l'ancienne église Saint-Géry - 3 - A LAHONTAA
  • Chapiteau roman de Marcilhac
  • Clé de voûte - 1
  • Clé de voûte - 2
  • Clef de voûte - 3
  • Gargouille
  • Modillon - 1
  • Modillon - 2
  • Modillon - 3
  • Saint Paul agenouillé
  • Soldat gardant le tombeau du Christ

+ Voir toutes les œuvres de la collection

L’époque romane est représentée par trois chapiteaux provenant de la salle capitulaire du prieuré de Catus (Lot) dont les décors sont proches de ceux que l’on rencontre à Moissac.
Sept chapiteaux de colonnes engagées provenant de l’église Saint-Géry de Cahors témoignent de la juxtaposition de deux styles : l’un, assez frustre, caractérisé par des feuillages simplifiés alors que les œuvres appartenant au second présentent de grandes palmettes recourbées ou de grandes lianes enroulées.
Le musée conserve également trois chapiteaux historiés provenant de l’abbaye Saint-Pierre de Marcilhac, entrés à une date indéterminée ainsi qu’un fragment de tailloir orné d’une frise de griffons et trois chapiteaux provenant de la cathédrale Saint-Etienne de Cahors.

L’époque gothique est représentée par des chapiteaux de colonnes engagées à décor végétal, quatre clefs de voûte et une nervure de voûte de Saint-Géry de Cahors, deux chapiteaux à décor végétal de l’abbaye Saint-Pierre de Marcilhac, et des clefs de voûte du couvent des Cordeliers de Cahors.
L’ensemble le plus important provient de la cathédrale Saint-Etienne. Plus de la moitié des pièces sont des éléments de la chapelle Notre-Dame, dont le décor marqua le renouveau des arts dans le Quercy après la Guerre de Cent Ans. On trouve ainsi des fragments de sculptures appliquées qui ornaient les murs supérieurs de la chapelle et plusieurs rondes-bosses telles saint Paul agenouillé ou une Vierge à l’Enfant. D’autres sculptures, et notamment deux fragments représentant Adam et Eve, sont d’origine locale indéterminée.

+ Imprimer

design : neo05