Musée de Cahors Henri-Martin [Cahors, 46]

Kermesse

Collection : Art du XVIIe siècle

Kermesse - Mathys Schoevaerdts
Artiste
Mathys Schoevaerdts
(1665 Bruxelles - ap. 1702)
Titre
Kermesse
Chronologie
2ème moitié du XVIIe siècle
Technique
Huile sur toile
Dimensions
34 cm x 51 cm
Numéro d'inventaire
Ca.1.128

© Nelly Blaya

+ Agrandir l'image

Cette oeuvre fait partie des MNR, "Musées nationaux Récupération", oeuvres récupérées en Allemagne à la fin de la Seconde Guerre mondiale et qui, faute d'avoir retrouvé leurs légitimes propriétaires, ont été confiées par l'Office des biens privés à la garde de la Direction des musées de France en vertu du décret du 30 septembre 1949. Elle a été déposée par le musée du Louvre en 1957.

C'est Pieter Brugel l'Ancien qui inventa, selon la tradition, les scènes de genre représentant des fêtes de village dont l'intention moralisante apparaissait à travers nombre de détails (excès en tous genres, cochon symbolisant les instincts animaux de l'homme...).
Peu à peu, la kermesse (mot qui vient du flamand et désigne la fête paroissiale ou la messe festive)n'est plus qu'un prétexte pour les peintres qui souhaitent d'une part mettre en images fourmillantes une époque que l'on souhaite heureuse et prospère après les affres de la guerre de Trente ans (1618-1648), d'autre part mener une recherche plastique à travers des jeux de formes et de couleurs évoquant joie de vivre et plaisir des sens.

"Des commencements de danses se forment aux angles de la place. Des gestes lourds sont soulevés comme des poids, amicalement, pour éprouver une résistance ou signifier une menace, et la simple chute d'un maladroit ou d'un ivrogne est toujours encore accueillie, comme sur les vieux tableaux flamands, par les applaudissements déchaînés de tout un cercle. Et tout, alentour, est plein de proximité; il n'y a que des choses distinctes, proches, saisissables, si loin que l'on regarde".
Rainer Maria Rilke, "Furnes"

Cette oeuvre n'est pas exposée de façon permanente.

+ Imprimer

design : neo05