Musée de Cahors Henri-Martin [Cahors, 46]

Collection : Objets des mers du sud

Cliquer sur les vignettes pour agrandir l'image ou accéder à la fiche œuvre

  • Rongo
  • Pagaie - 1
  • Pagaie - 2
  • Pagaie - 3
  • Lance - 1
  • Lance - 2
  • Lance - 3
  • Massue - 1
  • Massue - 2

+ Voir toutes les œuvres de la collection

L'ensemble le plus important du point de vue historique est celui constitué de neuf objets océaniens – Rongo des îles Gambier, lances et pagaies des îles Australes, lance et massues des îles Fidji donnés au musée de Cahors en 1832 par le Capitaine de vaisseau Joseph Bonafous-Murat.

Joseph Bonafous-Murat né à Montgesty (Lot) le 2 mars 1788. Neveu par sa mère du Roi de Naples Joachim Murat, entré au service de la Marine comme Novice en 1805, il devient Enseigne puis Lieutenant de vaisseau et croise jusqu’en 1814 sur les côtes du Brésil, dans les Antilles et en Méditerranée.
Exclu au motif de Bonapartisme aggravé le 1er janvier 1816, étroitement surveillé par la police de la Restauration, le Lotois parvient à obtenir un brevet de capitaine au Long Cours en janvier 1818. Rappelé au service actif, il réapparaît sur le port de Toulon en novembre 1830.
Chevalier de la Légion d’Honneur en 1831, il est nommé au commandement de La Thysbée qui part de Rochefort pour la station navale du Brésil d’où elle rejoint les Mers du Sud.
Capitaine de vaisseau en mai 1833, puis commandant de la station du Pacifique - composée de La Thysbée, de L’Orytie, de L’Alerte et de L’Alcibiade - il fait escale au Chili, au Pérou, en Equateur et ramène La Thysbée à Rochefort le 24 juillet 1834.
Sa carrière s’achève à terre en 1848. Il retrouve alors le Lot et administre la petite commune d’Anglars-Juillac de 1854 jusqu’à sa mort, le 22 septembre 1864.

+ Imprimer

design : neo05