Musée de Cahors Henri-Martin [Cahors, 46]

Les Danaïdes

Collection : Peinture du XIXe siècle

Les Danaïdes - Tony Robert-Fleury
Artiste
Tony Robert-Fleury
(1837 Paris - 1912 Paris)
Titre
Les Danaïdes
Chronologie
1873
Technique
Huile sur toile
Dimensions
288 x 200 cm
Numéro d'inventaire
Ca.1.62

© Nelly Blaya

+ Agrandir l'image

Cette œuvre a été présentée au Salon de 1873 aux côtés de Judith rentre victorieuse à Béthulie d’Eugène Thirion et L’Amour réduit à la raison de Louis Priou, comme en témoigne une photographie tirée de l’album du Salon, conservée aux Archives Nationales.

L’eau est par essence un thème polysémique. Elle peut être source de vie et de fertilité, lieu de méditation ou incitation à la sensualité. Les Danaïdes présente ces trois aspects. Selon le mythe antique, les filles de Danaüs suivirent leur père, lors de sa fuite d’Egypte, et émigrèrent avec lui en Grèce. Toute leur légende paraît avoir trait à la transformation du pays aride où elles abordèrent en une contrée fertile arrosée par des eaux abondantes. Aussitôt arrivé en Argolide, Danaüs envoya ses filles à la recherche de sources. L’une d’elles, Amymone, rencontra Poséidon et devint son épouse : le dieu fit jaillir pour elle les sources de la campagne de Lerne.
Le châtiment que les Danaïdes subirent ensuite, après avoir tué leurs maris lors de leur nuit de noces, représenté traditionnellement par un tonneau percé à remplir éternellement, évoque l’hybris – la démesure ou l’orgueil – que les dieux punissent et qui est un motif de réflexion ou de méditation.

Cette oeuvre n'est pas présentée de façon permanente.

+ Imprimer

design : neo05