Musée de Cahors Henri-Martin [Cahors, 46]

Exposition : Mondes touaregs, Chroniques de Georges Guinot, peintre, Suzanne et Edmond Bernus, anthropologue et géographe (archive)

du 11 avril au 1er septembre 2014

Ouvert tous les jours de 11h à 18h, le dimanche et jours fériés de 14h à 18h.
Fermé le mardi et le 1er mai
Tarifs : Adulte : 3 € ; tarif réduit : 1,50 €
Moins de 18 ans : gratuit / Entrée gratuite le premier dimanche du mois

A l’unique voyage de Georges Guinot qui, à partir de ses carnets de croquis, réalisa une cinquantaine de peintures, répondent les retours réguliers de Suzanne et Edmond Bernus, donnant naissance à une abondante documentation constituée de carnets de terrain, photographies, films, enregistrements sonores et articles. Le voyage dans les « ruines naturelles » du désert et la rencontre avec le peuple touareg constituèrent pour tous une expérience éminemment sensible.

L’exposition du musée de Cahors propose un parcours qui éclaire la vie des hommes et des femmes touaregs, au-delà des idées reçues et de nos imaginaires. Sont ainsi abordés le milieu géographique et tout particulièrement les montagnes du désert, la vie quotidienne et les échanges entre observateurs et observés, la vie nomade dans les campements (notamment le rôle des femmes à travers la pratique musicale et le chant), la civilisation du verbe et le partage de la langue commune qu’est le tamasheq, le pastoralisme et enfin les menaces qui pèsent sur ce mode de vie pluriséculaire.

Edmond Bernus (1929-2004), géographe expérimenté et méthodique, fait presque toute sa carrière à l’Institut de Recherche pour le Développement. L’originalité de son approche ressort surtout du traitement de toutes les facettes de la culture touarègue : littérature orale, alimentation, maladies, façons de parler, jeux, astronomie, sans parler de thèmes plus classiques de la vie pastorale comme les bergers, les animaux domestiques, les divers laits.
Suzanne Bernus (1928-1990), ethnologue et africaniste, a été directeur de recherches au CNRS et membre du Laboratoire d’anthropologie sociale. Elle aborde le monde touareg en réalisant une étude sur la parenté puis entreprend l’étude des langues et civilisations résiduelles de l’Aïr-Azawaq.
Georges Guinot (1938-1993). De son voyage de Tamanrasset à Djanet, du Hoggar au Tassili N’Ajjer en décembre 1981, il rapporte trois carnets de croquis d’après nature. Son intérêt va vers les montagnes du Hoggar, les musiciennes et les danseurs touaregs à Djanet. Ces instantanés pris sur le vif sont les esquisses de ses futurs tableaux.

+ Imprimer

design : neo05