Musée de Géologie Pierre Vetter [Decazeville, 12]

Conférence : Out of atmosphere - Vivre et travailler dans l'espace, pour la Fête de la Science (archive)

vendredi 10 octobre 2014, à 20h45 à l'Espace Yves Roques

Vendredi 10 octobre à 20h45 à l'Espace Yves Roques
Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

Manifestation organisée dans le cadre de la Fête de la Science

Dans le cadre de la Fête de la Science
Conférence exceptionnelle animée par Michel Tognini, astronaute.

Cette conférence vous fera découvrir les caractéristiques du voyage spatial : la puissance phénoménale des moteurs au décollage, l’impesanteur, le ciel noir en plein jour, la beauté et la puissance de la Terre. Elle répondra aussi aux questions sur le travail dans un véhicule spatial très complexe : l’esprit d’équipe, les opérations robotiques, les sorties dans l’espace, la gestion des pannes, le risque. L’organisation de la vie à bord sera également présentée : du camping en impesanteur, dormir, manger, se laver, se détendre et gérer des centaines d’objets chaque jour. Le futur proche et plus lointain sera enfin abordé en rappelant que notre planète est elle-même un véritable vaisseau spatial en soi que l’homme se doit de bien gérer pour qu’elle puisse le transporter très loin.

L’intervenant :

Michel Tognini a été spationaute du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) de 1985 à 1999, de l'ESA (Agence Spatiale Européenne) de 1999 à 2003, chef du Corps européen des astronautes en 2003 et Général de l’Armée de l’Air.

Ingénieur diplômé de l'École de l'air (1973) et pilote de chasse affecté à l'escadre de chasse à Cambrai, Michel Tognini est nommé commandant d'escadrille en 1979. Après avoir effectué son stage de pilote d'essais à l'Empire Test Pilots School de Boscombe Down (Grande-Bretagne), il est affecté au Centre d'essais en vol de Cazaux et devint chef pilote d'essais. Colonel de l'armée de l'air, il totalise plus de 4 100 heures de vol sur tous les types d'appareils français et sur certains appareils britanniques, américains et italiens.

Très intéressé par le projet français de navette spatiale Hermès, il se porte candidat lorsque le CNES lance en 1985 un concours de recrutement pour le corps des spationautes auquel il est intégré. En août 1986, il est désigné comme doublure de Jean-Loup Chrétien pour la mission ARAGATZ. Il reçoit une formation au Centre Youri Gagarine à la Cité des Etoiles, près de Moscou, et il s’entraîne en piscine pour des sorties extra-véhiculaires dans le cadre de la mission franco-soviétique ARAGATZ. Toujours officier de l’Armée française, il est placé en détachement au CNES à partir de septembre 1986.

Michel Tognini prend part à la mission « Antarès » du 27 juillet au 10 août 1992. Il s’agit de son premier vol à bord de MIR, où pendant 14 jours il mène un programme d’expériences franco-soviétiques.

Désigné en 1995 pour suivre l'entraînement de spécialiste mission à la NASA, il fait partie de l'équipage de la mission STS 93 à bord de la navette Columbia (23 - 27 juillet 1999), au cours de laquelle est mis en orbite le télescope spatial à rayons X Chandra.

De 1999 à 2003, Michel Tognini fait partie du Corps européens des astronautes de l'ESA. Il reste cependant à Houston, aux Etats-Unis, afin de poursuivre son entraînement. Il y remplit également la fonction de Capcom (communication avec les astronautes), lors des vols vers l'ISS (Station Spatiale Internationale).

En 2005, Michel Tognini devient le Chef du Centre Européen des Astronautes (EAC), Direction Vols habités, Microgravité et Exploration de l’ESA, à Cologne.

Distinctions :

Commandeur de la Légion d’Honneur
Officier de l’Ordre National du Mérite
Médaille de l’Aéronautique
Ordre Soviétique de l’Amitié des Peuples
Médaille russe du mérite spatial

+ Imprimer

design : neo05