Musée de Saint-Gaudens et du Comminges [Saint-Gaudens, 31]

Collection : Romuald Joubé

Cliquer sur les vignettes pour agrandir l'image ou accéder à la fiche œuvre

  • Romuald Joubé au plateau de la Caoue - Romuald  Joubé
  • Maison Périssé - Romuald  Joubé

+ Voir toutes les œuvres de la collection

Romuald Joubé, célèbre acteur au théâtre puis au cinéma au début du XXe siècle a suivi le parcours classique d'un provincial "monté" à Paris.

Né le 20 juin 1876 à Mazères (Ariège), Romuald, Charles, Eugène, Gaudens, Sylve Joube (sans accent), Eugène, au début de sa vie, est le fils aîné de Gabriel Joube, maréchal des logis en fonction à Mazères au moment de sa naissance, et de Françoise Payrau, dont les parents étaient originaires de Saint-Gaudens.

Le jeune homme poursuit ses études au collège de Saint-Gaudens où il montre des dons pour la scène et le dessin. Il entre aux Beaux-Arts de Toulouse à 16 ans, en 1893 et au conservatoire.
En 1895, Eugène Joube obtient le premier prix de dessin de mémoire. En 1896, il rafle les premiers prix de tragédie et de peinture. Son désir de réussir le pousse à Paris en 1897. Il connait alors des années très dures, travaillant chez un éditeur à faire des affiches illustrées.
En 1899, à 23 ans, il s'inscrit au conservatoire et suit les cours de Sylvain, doyen de la Comédie française en 1928 dont il devient l'ami. Il obtient en 1901 un premier prix de comédie et l'année suivante, un premier prix de tragédie, avant de se lancer pleinement dans la carrière théâtrale puis dans le cinéma muet. Au cours d'une reprise des "Hommes de proie" de Charles Méré, il est remarqué par Antoine, directeur de théâtre. C'est ainsi qu'en 1910, l'acteur est engagé au Théâtre de l'Odéon pour jouer des rôles de jeunes premiers du répertoires classique et moderne.

La gloire venue, il continue à dessiner (costumes, acteurs...).
En 1906, il épouse Marthe Cassagne, jeune commingeoise. De cette union, naîtra une petite Gabrielle qu'il surnomma Riella.
Son nom de scène est Romuald Joubé, avec l'accent, qu'avec son frère, en bons gascons, ils font remettre à l'état civil. Joubé signifie en effet "le jeune" en occitan.

+ Imprimer

design : neo05