Musée Denys-Puech [Rodez, 12]

Exposition : Maurice Bompard : Voyage en Orient (archive)

du 22 février au 9 juin 2013

Exposition coproduite par le musée Denys puech et le Musée de Millau

Né à Rodez en 1857, de parents commerçants, Maurice Bompard quitte la ville à l’âge de huit ans avec sa famille pour s’installer à Marseille.

En 1873, il entre à l’école des Beaux-Arts de Marseille puis il suit des cours à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris où il est l’élève du peintre orientaliste Gustave Boulanger et de Jules Lefebvre. En 1882, il obtient une bourse pour un voyage en Espagne et en Afrique du Nord ; de cette époque date son attirance pour la lumière des pays du sud.

Ses premières peintures orientalistes sont des compositions décrivant un orient imaginaire, en particulier des scènes de harem peuplées de personnages féminins, souvent dévêtus, qui se détachent sur le fond sombre d’une draperie. L’année 1889 marque un tournant dans sa conception de l’exotisme ; il adopte une approche plus réaliste de la vie quotidienne dans le sud algérien, telle qu’il a pu l’observer lors de son premier voyage à Biskra et dans l’oasis voisine de Chetma, aux magnifiques jardins riches de palmiers. Les Bouchers de Chetma sont exposés au Salon des Artistes français de 1890 et obtient un franc succès. Il retournera ensuite dans le sud algérien chaque année pour des séjours de plusieurs mois jusqu’en 1894. Il adhère à la société des peintres orientalistes français en 1895. Mais il abandonne peu après les compositions orientalistes pour s’attacher à la Ville de Venise qui deviendra "sa seconde patrie".

L’exposition réunira une quarantaine de tableaux orientalistes de Maurice Bompard et d’artistes qui ont travaillé comme lui dans les oasis du Sud algérien : Charles Landelle, Etienne Dinet, Eugène Girardet, Hippolyte et Jean-Baptiste Lazerges ou Eugène Verschaffelt.

+ Imprimer

design : neo05