Musée départemental Rignault [Saint-Cirq-Lapopie, 46]

Exposition : Les passions d'un collectionneur (archive)

du 15 mai au 30 septembre 2017

Ouvert tous les jours sauf mardi
10h-12h30 / 14h30-18h
et 19h en juillet et août

Les collections présentées sont constituées des objets d’art et
meubles qui entouraient Émile Joseph-Rignault (1874-1962)
dans sa maison de Saint-Cirq-Lapopie, maison qu’il acceptait
très volontiers de faire visiter gracieusement à ceux qui le lui demandaient
et dont il a fait don en 1959 au Département du Lot.
«Mon geste est inspiré par mon attachement au département
du Lot où j’ai établi ma résidence depuis de si longues années et
ma volonté suprême que les oeuvres d’art et objets qui forment
ma collection ne puissent pas être dispersés sous aucun prétexte,
constituant avec l’immeuble qui les abrite et les jardins qui les
entourent un tout indivis, résultat d’un effort de recherche, choix
et rassemblement constant toute ma vie durant.»
Extrait d’une lettre d’Émile Joseph-Rignault datée de 1958
Certains objets sont d’époque, d’autres «dans le style de» et
appartiennent pour la majorité à trois familles stylistiques : le
Moyen Age et la Renaissance, l’art africain et océanien et l’art
asiatique. siècle, de ces arts méconnus au travers des expositions universelles
et de l’ouverture de galeries spécialisées. Les artistes, des
impressionnistes fascinés par l’estampe japonaise aux cubistes
et surréalistes grands amateurs d’arts premiers, s’en emparent
Si l’on peut imaginer que les sculptures, chapiteaux ont été trouvés,
rassemblés par Rignault à l’occasion des recherches menées
pour la restauration des bâtiments, les collections d’art africain
et asiatique témoignent de la popularisation, dès la fin du XIXème
et contribuent au succès de leur diffusion. Émile Rignault était
peintre montmartrois et ne pouvait échapper à cet engouement.
Le parti pris muséographique tend à recréer l’ambiance imaginée
par le propriétaire telle que l’ont rapportée les témoins. Les
premières pièces étaient dédiées à l’art africain, la chambre à
l’Orient et la salle à manger aux sculptures et mobilier religieux.
Trois tableaux acquis par le Département lèvent le voile sur les
talents de peintre de Rignault, ami d’Armand Guillaumin et
d’Albert Marquet.

+ Imprimer

design : neo05