Musée des Augustins, musée des Beaux-Arts de Toulouse [Toulouse, 31]

Exposition : Benjamin Constant : Merveilles et mirages de l'orientalisme (archive)

du 4 octobre 2014 au 4 janvier 2015

exposition ayant reçu le label "Exposition d'intérêt national"

Tous les jours : 10h-18h, nocturne le mercredi jusqu'à 21h
les 24 et 31 décembre : 10-17h
Fermeture le 25 décembre et 1er janvier.

Tél. : 05 61 22 39 03

Pour leur première co-production, le Musée des Augustins et le Musée des beaux-arts de Montréal s'associent pour faire redécouvrir l'œuvre d'un acteur majeur de la peinture orientaliste au XIXe siècle. C'est la première rétrospective jamais organisée sur le peintre Benjamin-Constant.
Le projet de cette exposition a été conçu dans le cadre de l'organisme de coopération franco-américaine FRAME (French Regional American Museum Exchange).

Injustement tombé dans l'oubli et souvent confondu avec l'écrivain et homme politique, ce coloriste hors-pair connut en son temps la gloire en France et un succès fulgurant de l'autre côté de l'Atlantique. Admirateur fervent de Delacroix, il se passionna, à la suite d'un voyage en Espagne et au Maroc, pour les sujets orientalistes qui feront le cœur de cette exposition monographique.

Sa palette brillante s'accorde à merveille avec les sujets, historiques ou non, d'inspiration orientales : odalisques alanguies ou maures farouches et héroïnes bibliques peuplent ses compositions gigantesques et précisément architecturées. Ses formats souvent spectaculaires, qu'il présentait au Salon des Artistes français à Paris visaient à être achetés par l'Etat.
Les tableaux les plus célèbres de l'artiste seront pour la première fois rassemblés comme les Chérifas de Carcassonne, le Caïd de Narbonne, le Harem de Lille, le Soir sur les terrasses de Montréal ou la Judith du Metropolitan Museum of Art de New York.

Orientaliste mais aussi peintre en décor ou portraitiste
L'exposition permettra de redécouvrir aussi tous les aspects du travail de l'artiste, notamment sa période de formation à Toulouse.
On y découvrira aussi les esquisses de décors monumentaux commandés pour Paris ou le Capitole, à Toulouse, ainsi que sa production de portraitiste mondain ou intime qui a clos sa carrière à l'heure ou l'orientalisme passait de mode.
Sa célébrité traversa la Manche et l'océan où il séduisit beaucoup de collectionneurs américains et canadiens, lors de ses nombreux déplacements.
parcours muséographique ici

> Pourquoi Toulouse et Montréal ?
Toulouse, sa ville de formation - Montréal, sa carrière nord américaine
détails ici

> Tout un programme autour de l'exposition : visites guidées, ateliers tous publics et enfants, projections, stages, promenade sensorielle, etc.
détails ici


> une importante publication monographique sur Benjamin-Constant a été réalisée regroupant quelque vingt auteurs de France, d'Espagne, du Canada et des Etats-Unis.
sous la direction de Nathalie Bondil - 440 pages, 600 illustrations. Parution : 1/10/2014, prix public : 49 €
commander le catalogue sur le site des Augustins

> Commissariat de l'exposition :
Nathalie Bondil, co-commissaire - Directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal, vice-présidente du Conseil des arts du Canada
Axel Hémery, co-commissaire - Directeur du Musée des Augustins de Toulouse, conservateur en chef du patrimoine spécialiste de peinture du XVIIeme siècle.
Samuel Montiège, commissaire associé - Docteur en histoire de l'art de l'Université de Montréal

Exposition ayant reçu le label "Exposition d'intérêt national"
Ce label récompense chaque année les musées de France qui mettent en oeuvre des expositions remarquables tant par leur qualité scientifique que par le caractère innovant des actions de médiation culturelle qui les accompagnent.

+ Imprimer

design : neo05