Musée des Beaux-Arts de Gaillac [Gaillac, 81]

Portrait de Jenny LIND

Collection : Dessin

Portrait de Jenny LIND - Firmin Salabert
Artiste
Firmin Salabert
(25 septembre 1811 Gaillac - 21 juillet 1895 Gaillac)
Titre
Portrait de Jenny LIND
Technique
Pastel
Dimensions
30,5 x 46
Statut administratif
Propriété de la commune
Numéro d'inventaire
93.2.12

© Michel Foucault

+ Agrandir l'image

Jenny Lind – soprano suédoise
6 octobre 1820 – 2 novembre 1887
Surnommée « Le rossignol suédois » elle était entrée à l’école de l’Opéra de Stockolm à 18 ans dans Agathe du « Freischûtz ». Trois ans plus tard, elle jouait déjà les rôles les plus importants du répertoire : Pamina de « La flûte enchantée », Alice de « Robert le diable », Anna de « Don Giovanni », « Lucia di Lamermoor ». Elle ne chanta jamais à Paris mais elle se produisit beaucoup sur les scènes allemandes. Berlioz dit d’elle : « sa voix d’un timbre décisif, métallique, d’une grande force, d’une souplesse incroyable, se prête en même temps au effets de demi-teinte, à l’expression passionnée, et aux fines broderies ».
En 1847, elle chante en Angleterre devant la Reine Victoria et le Prince Albert. En 1848-49, elle triomphe à Stockholm dans « Norma ». Son attitude hautaine, mystérieuse, inaccessible, sa vie privée totalement secrète et surtout cette retraite à seulement 29 ans, ont suffi à en faire une figure légendaire de l’Opéra Romantique. En 1852, elle épousa le pianiste et chef d’orchestre Otto Goldmith et se consacra à l’enseignement au Collège Royal à partir de 1883. Elle paraissait sur scène jusqu’à cette date mais pour des concerts seulement. Elle mourut à Wynd’s Point en 1887.

+ Imprimer

design : neo05