Musée des Beaux-Arts de Gaillac [Gaillac, 81]

Exposition : Sanfourche, oeuvres d'une vie (archive)

du 26 juin au 20 septembre 2010 et visites commentées pendant les Journées du patrimoine

Visites commentées à 15h et 16h30 :
> dimanches 18 juillet et 22 aout,
> samedi 18 septembre et dimanche 19 septembre pour les Journées du Patrimoine

Tarifs, plein : 4€, réduit : 2,50€
Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

Cette exposition est le premier évènement d’importance consacré à Jean-Joseph Sanfourche, artiste de renommée internationale, depuis sa récente disparition.
Né le 25 juin 1929, décédé le 13 mars 2010, il fut à la fois peintre, sculpteur, dessinateur et poète.
Cette exposition présente une cinquantaine d’œuvres illustrant la diversité créatrice de cet artiste : toiles, tapisseries, émaux, os peints, dessins, totems ainsi que deux œuvres exécutées de concert avec Gaston Chaissac. Son œuvre est peuplé de ces fameux personnages aux yeux ronds qui sont connus dans le monde entier où ils sont souvent exposés.

Après vingt ans de vie parisienne, et de responsabilités dans le monde industriel, Sanfourche, installé en Limousin, y créa la plus grande partie de son œuvre, après avoir été dans son enfance initié au dessin, à la peinture et à la sculpture par ses proches.
Très vite, Sanfourche s’affirma en marge de la peinture officielle.
Il est ainsi très représenté dans la collection «Neuve Invention», nom donné à la collection d’œuvres apparentée à l’Art brut du Musée de Lausanne dont le concept avait été inventé par Jean Dubuffet avec lequel il entretiendra une importante correspondance (publiée). Sa vie fut ponctuée de rencontres avec de grandes personnalités : Robert Doisneau, Marcel Jouhandeau, Anatole Jakovsky, Gaston Chaissac, Françoise Giroud, Antonin Artaud... Il participa à de nombreuses expositions internationales. Ses œuvres sont conservées dans de nombreux musées français et étrangers

Son art apparaît au premier abord empreint d’humour et d’une simplicité apparemment enfantine mais cette simplification poussée à l’extrême, est le résultat d’une longue recherche. Le dépouillement radical de ces figurations dote ses œuvres d’un pouvoir intense, toujours puissant, frôlant souvent le dramatique et parfois même le tragique.
Elles témoignent d’un questionnement existentiel permanent.

+ Imprimer

design : neo05