Musée des Beaux-Arts Salies [Bagnères-de-Bigorre, 65]

Visite guidée : Collections pyrénéennes de Jeanne Sayous

du 5 septembre au 27 octobre 2018

Visites guidées des collections sur le musée de la vie quotidienne dans les Pyrénées
avec Benoit du 5 septembre au 27 octobre 2018
Du mercredi au vendredi 10H12H - 14H18H et samedi de 15H à 18H

VISITE DÉCOUVERTE PATRIMOINE : dans le cadre d’une présentation plus approfondie de notre patrimoine local le musée Salies vous propose avec Benoit du 5 septembre au 27 octobre 2018,
Trois visites possibles les mercredis, jeudis et vendredis sur inscription au Musée Salies.
Nouveauté : pass découverte patrimoine
Mercredi : visite guidée de la ville de Bagnères de Bigorre
Jeudi  : visite du musée de la vie quotidienne dans les Pyrénées
Vendredi : visite du musée du Marbre
Le pass pour ses trois prestations : 10 euros

Venez découvrir des objets d’arts populaires sélectionnés qui retracent la fin d’une économie, d’un mode de vie. La famille bigourdane pouvait se suffire à elle-même : le savoir-faire se perpétuait et selon l’habilité de celui qui créait, la forme pouvait être très simple ou travaillée. Du couteau à la hache, le façonnage en famille se faisait lors de veillées au coin du feu ou en journée pendant l’hiver. De la quenouille gage d’amour et de fiançailles pour sa belle, le berceau, les cuillères, les sabots, faisaient partie d’une production hétéroclite d’un artisanat familial.
L’exploitation du lait et ses dérivés : le beurre, la crème, le fromage, les barattes, moules à fromages, égouttoir, fouets pour le pastet, ses petites cuillères et louches exécutées dans des bois de chez nous, buis, houx…
La vie du berger : du burguet, abri sommaire du berger en montagne. Pendant ce temps le Patou des Pyrénées portait un collier hérissé de pointes de fer, prêt à défendre le troupeau contre les différents prédateurs.
Une superbe collection de sonnailles, le fabricant était à Nay…
Le travail de la laine : bacs en bois pour laver la laine, ciseaux, force, cardes, peignes, fuseaux, navettes, dévidoirs, rouets, quenouilles, métier à tisser manuel et mécanique et bien entendu ses tissus et costumes.
Le travail du lin, chanvre : de la cueillette au champ de lin, à l’égrenage, quenouille à lin en roseau, jusqu’au produit fini le drap, tout un art du textile en Bigorre.
Le travail du vannier : du tistalh en noisetier, au panier à volailles en osier, des balaies en bruyère tout un art…découverte de tout un patrimoine local.

+ Imprimer

design : neo05