Musée des Beaux-Arts Salies [Bagnères-de-Bigorre, 65]

Collection : Les Orientalistes

Cliquer sur les vignettes pour agrandir l'image ou accéder à la fiche œuvre

  • Un café à Constantine -  Anonyme
  • Vue de Constantine, prise de Salah  Bey - Prosper Baccuet
  • Etude d'arabes - Eugène Béringuier
  • Arabes dans un souk - Eugène Béringuier
  • Saint François Xavier baptisant les Indiens - Théodore Chassériau
  • Danseuse - Jean-Baptiste dit Auguste Clésinger
  • La Malibran - Herman, Maurice Cossmann
  • La justice du Pacha - Alfred Dehodencq
  • Le Banduria - Gustave DORE
  • Sortie de mosquée - Emilien Dorgans
  • Ville d'Orient - Marius Engalière
  • Vue du Caire - Théodore Frère
  • La caravane - Théodore Frère
  • Environs du Caire - Théodore Frère
  • Les Dardanelles - Théodore Gudin
  • Vue d'Algérie, Vue de la baie d’Alcen, depuis la Bouzeneah, prise de la mosquée Sidi Abd-er-Rhamane - Adrien Lainé
  • Vue d'Agérie, Environs de Cherchel - Adrien Lainé
  • L'hiver en Perse - Jules Laurens
  • Figure colossale d'un roi de Ninive - Pierre, Victor Lottin de Laval
  • Golfe de Nicodémie - Pierre, Victor Lottin de Laval

+ Voir toutes les œuvres de la collection

Le courant Orientaliste est largement représenté dans cette collection datée de la première moitié du XIXe siècle : l'Orient, le soleil aveuglant, le désert, les architectures aux ornementations dentelées, les costumes aux couleurs éblouissantes animent cette salle du Musée Salies.

Parmi les artistes représentés on trouve par exemple Théodore Frère qui, au Caire, s'est intéressé au désert infiniment grand. Jules Laurens qui accompagne Hommaire de Hell pour une mission scientifique en Turquie et en Perse et qui nous présente une vue rare et remarquable d'un paysage oriental sous la neige. Des artistes comme Alfred Dehodencq s'attachaient à observer les mœurs indigènes, en partageant au besoin la vie de ces derniers. Pour d'autres artistes, ce sont des peintres qui n'ont jamais traversé la Méditerranée que sur le tapis volant du rêve, et semblent avoir préféré le voyage imaginaire aux aléas touristiques de l'époque.
L’orientalisme ethnographique du XXe est aussi présent grâce au regard soucieux du peintre Alexandre Roubtzoff.

Ces Maîtres du paysage, connus ou méconnus, offrent à cette collection une émotion particulière, une touche d'originalité, englobant à la fois le réalisme et le romantisme.

Pour rendre hommage aux peintres orientalistes un catalogue commenté de l’exposition permanente, réalisé en 2007, est en vente au Musée Salies.

+ Imprimer

design : neo05