Musée des Jacobins [Auch, 32]

Unkhu

Collection : Art précolombien

Unkhu
Titre
Unkhu
Chronologie
Culture Chimu-Inca 1200 –1532 ap. J.-C.
Dimensions
H. 97.5;x L. 91.5
Numéro d'inventaire
006.04.416

© Tous droits réservés.

+ Agrandir l'image

Pérou, Textile andin

Unkhu ou chemise
Culture Chimu-Inca, Pérou, période intermédiaire récente ou sous domination Inca, 1200 –1532 ap. J.-C.
Unkhu ou chemise en toile de coton avec manches et bordure (tapisserie de coton et laine de camélidé), franges avec barre ajourée.

Le textile est une des formes d’art les plus anciennes du Pérou. Son origine remonte au VIe millénaire avant notre ère, bien avant l’apparition de la céramique et de la métallurgie.
Mais il faut attendre le IIIe millénaire pour voir se développer l’usage du coton. Ses longues fibres se prêtaient d’avantage à l’utilisation des métiers à tisser et permettaient d’obtenir des tissus plus souples et plus résistants. L’utilisation des fibres animales (alpaga, lama, vigogne sauvage) se généralisa plus tardivement. Contrairement au coton, les fibres animales présentent l’avantage de bien fixer les teintures.

Traditionnellement le vêtement masculin se compose d’une tunique rectangulaire portée directement sur le corps, appelée unkhu à l’époque inca, et recouverte dans le dos d’une cape. Les hommes sont chaussés de sandales de corde ou de cuir et arborent sur le front un bandeau de tissu. De petits sacs contenant des feuilles de coca, appelés chupsa, complètent la tenue.
A l’époque inca, les femmes se drapaient d’une grande pièce de tissu rectangulaire composée de deux lès cousus, dont le dos était rabattu sur le devant et maintenu par des épingles de métal, les tupu. Une large ceinture enserrait la taille et les épaules étaient couvertes d’une mante rectangulaire dont les pointes se croisaient sur la poitrine. A l’instar des hommes, les femmes portaient également la chupsa.

+ Imprimer

design : neo05