Musée Dom Robert et de la tapisserie du XXème siècle [Sorèze, 81]

À propos du musée

Logo Monument historique

Une collection exceptionnelle à l’origine du musée

Tout remonte à cette année 1997, qui voit s’éteindre tour à tour Suzanne Goubely et dom Robert.
Suzanne Goubely, directrice de l’atelier d’Aubusson où dom Robert faisait tisser ses cartons, lègue l’ensemble de ses biens à la communauté d’En Calcat, dont une dizaine de tapisseries de dom Robert et une trentaine de pièces d’autres artistes parmi lesquels Lurçat, Gromaire, Prassinos et Tourlière. Au décès de dom Robert, la communauté des moines hérite de ses biens, dont tout son fonds artistique (dessins, aquarelles, cartons de tapisserie). Forte de ce patrimoine, elle décide de l’enrichir selon deux orientations : le tissage à Aubusson en exemplaires d’artiste d’une trentaine de cartons (dans l’atelier dont elle est propriétaire) et l’acquisition de tapisseries majeures de dom Robert. Parallèlement, la communauté des moines lance des études techniques et scientifiques, avec l’aide de l’association Dom Robert et des collectivités locales, dans la perspective de la création par une collectivité territoriale d’un musée autour de l’œuvre de dom Robert.

L’Abbaye-école de Sorèze accueille le Musée Dom Robert

En 2008, le projet de musée s’oriente vers une implantation à l’Abbaye-école de Sorèze.
Ce monument historique prestigieux, situé à quelques kilomètres de l’abbaye d’En Calcat, à égale distance de Toulouse, Albi et Carcassonne, abbaye au Moyen Âge, École militaire royale au XVIIIe siècle, collège privé du XIXe siècle sous l’égide du Père Lacordaire, est propriété depuis 1993 d’un Syndicat mixte (Région Midi-Pyrénées, Département du Tarn, Ville de Sorèze) qui fait revivre le lieu.
Décision est prise de restaurer une nouvelle partie du monument pour y installer le musée. Le Syndicat mixte, après études et concours d’architecte, réalise ce nouvel équipement avec le soutien de l’État, de l’Europe et de mécènes privés par le biais de la Fondation du Patrimoine. Depuis avril 2015, l’Abbaye-école enrichit son offre culturelle (parcours muséographique lié à l’histoire du lieu, festival de musique classique, expositions temporaires...) avec l’ouverture du Musée Dom Robert et de la tapisserie du XXe siècle.

L’esprit du musée Dom Robert

Dans le piémont de la Montagne Noire, au sein de cette nature qui a tant inspiré le moine tapissier, le nouveau musée se développe sur 1500 m2. La conception architecturale, dans un esprit contemporain et respectueux du patrimoine, et la scénographie imaginées par le cabinet d’architectes n!studio (Rome) traduisent le parcours muséographique établi conjointement par la Conservation départementale des Musées du Tarn et l’association Dom Robert.
Avec son fonds de collection (dépôt de 60 tapisseries et de l’ensemble de l’œuvre dessiné de dom Robert – aquarelles, dessins, cartons de tapisserie – et 35 tapisseries d’autres artistes), le musée met l’accent sur le processus de création de l’artiste, depuis ses dessins sur le motif jusqu’à l’œuvre achevée, en passant par la création du carton de tapisserie.
L’espace consacré aux œuvres des autres artistes de l’atelier Goubely permet de comprendre la place originale qu’a tenue dom Robert dans le renouveau de la tapisserie en France au XXe siècle. Le parcours met par ailleurs en valeur le travail des lissiers d’Aubusson, dont le savoir-faire exceptionnel est reconnu Patrimoine immatériel de l’Humanité par l’Unesco depuis 2009.

design : neo05