Musée du Palais des Evêques [Saint-Lizier, 09]

Exposition : "Le temps devant" (archive)

du 9 avril au 9 octobre 2011

Exposition à Lectoure 29/01/11 – 20/03/11
Exposition à Saint-Lizier 09/04/11 – 09/10/11

9 photographies couleur au format 120 x 150 cm
Coproduction Centre de photographie de Lectoure – Musée départemental de l’Ariège – Fondation de la Chasse et de la Nature

En résidence en 2010 au Centre de photographie de Lectoure, Frédéric Nauczyciel a réalisé des portraits liés à des rencontres d’hommes et de femmes engagés, selon lui, dans la vie rurale.

Le travail photographique de Frédéric Nauczyciel nous parle de ces hommes et femmes, ombres et acteurs de la ruralité qui vivent au gré des saisons et s’inscrivent dans cette transmission d’un monde de traditions, un peu à l’image des habitants de la vallée de Bethmale, bergers et paysans vivant à quelques lieux du Palais des évêques, dont les objets collectés par l’ethnologue Jacques Bégouën au début du XXe siècle expriment modes de vie et savoir faire et créent des ponts avec notre passé.

« Le temps devant, c'est une relation particulière au temps qui passe, perceptible dans le monde rural, l'expression d'un anachronisme. Non pas l'anachronisme de la survivance d’un monde appelé à disparaître, mais celui d'une utopie encore de ce monde. En les questionnant sur la féminité ou la spiritualité, les hommes et les femmes que j'ai rencontrés m’ont parlé de leur relation au temps, à la terre, à l'autre, au Saint-Esprit, aux traditions… Une forme d'acceptation en somme, admirablement décrite dans l'épilogue de la Cocadrille de John Berger (1), en consultation dans la salle.
Au fil du temps et de quatre saisons, s’est construit un ensemble fini, définitif, de neuf photographies, soit le cycle complet d’une vie, où hommes et femmes, laïques ou religieux, prennent leurs habits pour évoquer leur manière d’être au monde.
Les neuf portraits forment un ensemble qui dépasse l’identité de chacun pour faire écho à d’autres préoccupations : c’est un va-et-vient entre (auto)biographie et fiction, que je nomme la part intime du réel.
Ainsi à Saint-Lizier, dans ce Palais des Evêques du XVIIe siècle, cette galerie de portraits réactive des icônes de l'histoire de l'art, les tableaux de Zurbaran ou de Murillo, peintres du Siècle d’Or espagnol. Est aussi présente, comme elle l'était pendant les prises de vue, la poésie mystique de Jean de la Croix. Une forme d'anachronisme que l'on peut éprouver au contact de fresques anciennes, comme celles ravivées de la cathédrale Notre Dame de la Sède, lorsque le passé surgit dans notre présent. Nous sommes ainsi devant le temps, comme nous invite à le penser le texte de Georges Didi-Huberman (2), également en consultation dans la salle.
Un temps contraint par le passé et tout à la fois un temps devant. »
Frédéric Nauczyciel, mars 2011

(1) John Berger : écrivain engagé, romancier, auteur de nouvelles, peintre, critique d'art et scénariste. John Berger est né à Londres en 1926.Il vit en Haute-Savoie.
(2) Georges Didi-Huberman : philosophe et historien de l'art né à Saint-Étienne en 1953.

Frédéric Nauczyciel est né en 1968 à Paris où il vit et travaille.
Sa démarche est nourrie par la peinture, la photographie américaine et le cinéma.
Sa première série de photographies, Demeure Intime, proposait des reconstructions de motifs et de fictions de l’intime familial. Réalisée entre Stockholm, Paris et Barcelone, elle a bénéficié en 2007 d'une Carte Jeune Génération Culturesfrance et d'une résidence à l'Institut français de Barcelone.

En 2008, il expose au festival d’Avignon trois tirages monumentaux issus d'une commande sur le Public qui donnera lieu en 2009 à une résidence à l’Ecole Régionale d’Art de Besançon et au Centre de Photographie d’Ile de France pour l’exposition Ceux qui nous regardent.

Ses actuels projets, Paris is Burning (titre provisoire) à Baltimore et Les Invisibles à Paris interrogent la dissimulation et les représentations du corps et de l’identité masculine en milieu hostile. Il collabore avec l'anthropologue Eric Chauvier et l'écrivaine Anne Brunswic.

En 2010, en résidence au Centre de Photographie de Lectoure, il réalise l’ensemble fini de 9 photographies intitulé Le Temps Devant. L’exposition sera présentée à Paris au Musée de la Chasse et de la Nature à l’automne 2012. Cinq des neuf photographies présentées ont été achetées par le Fonds National d’Art Contemporain.

Frédéric Nauczyciel est lauréat du Programme Hors les Murs de l’Institut Français pour les Etats-Unis (Baltimore) en 2011.
www.see-you-tomorrow.net

+ Imprimer

design : neo05