Musée du Pays rabastinois [Rabastens, 81]

Exposition : WODAABE "les hommes de l’interdit" (archive)

du 7 juillet au 1er décembre 2013

Vernissage de l’exposition le dimanche 7 juillet à 18h au musée du Pays Rabastinois, précédée de la projection gratuite du documentaire "les WODAABE" au cinéma la Halle à 16h30

Exposition de photographies de Marie-Laure de Decker

Photographe de renom de photojournalisme et de célébrités, Marie-Laure de Decker vit à Rabastens depuis 1995.
Reporter sur de nombreux conflits, elle a couvert l'actualité partout dans le monde et notamment au Vietnam, Chili, Afrique du Sud, Tchad... Elle a travaillé pendant près de quarante ans pour l'agence Gamma.
Elle vient de recevoir, en février 2013, le prestigieux Prix international Planète Albert Kahn (4ème PIPAK photographie, 2012) pour "son travail sur tous les continents et les conflits qui ont hanté l'histoire".
L'Association Albert Kahn a créé ce prix "pour honorer un photographe dont l'œuvre porte la marque de cette investigation autour de la planète".

Les Wodaabés, littéralement "les hommes de l’interdit" (car selon leur morale, la vie est pleine de choses défendues), sont des Peuls du sud du Tchad qui figurent parmi les derniers nomades d’Afrique. Peuple pastoral, ils élèvent des vaches rouges aux immenses cornes. Cet élevage garantit leur totale autarcie. Ayant observé que chez les oiseaux, les mâles sont souvent plus beaux et plus spectaculaires que les femelles, les hommes Wodaabés se parent et se maquillent, reproduisant les gestuels et les sons des parades d’oiseaux au cours de leur fête annuelle pour séduire les femmes. L’originalité de leur culture en fait un peuple menacé et leur résistance est quotidienne pour préserver leur mode de vie.

Marie-Laure de Decker les a rencontrés et dit à propos d'eux : « J’ai trouvé mon idéal, les Wodaabés, des gens qui ne se battent pas, qui s’aiment et se respectent, qui aiment leurs vaches auxquelles ils doivent leur survie ».

+ Imprimer

design : neo05