Musée du protestantisme, de la Réforme à la laïcité [Ferrières (commune de Fontrieu), 81]

Conférence : "Islam et République" par Ghaleb Bencheikh (archive)

3 octobre 2019 à 18h00 salle municipale Pierre Davy à Ferrières/Fontrieu

Ghaleb Bencheikh El Hocine est né en 1960 à Djeddah en Arabie Saoudite ; il est docteur ès sciences diplômé de l’Université Paris 6 Pierre et Marie Curie. Il a suivi une formation philosophique et théologique en parallèle à sa formation scientifique. Il est président pour la France de la Conférence Mondiale des religions pour la paix. Il anime depuis 2000 l’émission « Islam » sur France 2 dans le cadre du programme « les chemins de la foi » le dimanche matin ; et il produit sur France Culture, l’émission « Questions d’Islam ».

Le 13 décembre 2018, Ghaleb Bencheikr El Hocine a été nommé président de la Fondation de l’Islam de France, succédant à Jean-Pierre Chevènement. La Fondation a été créée après les attentats de 2015 et est dotée de 900 000 euros de 2016 à 2019. Elle est non cultuelle, son objectif principal est de lutter contre la violence et la mauvaise compréhension de l’Islam, par une meilleure connaissance de cette religion et de la culture y afférente. Elle lève des fonds qui sont consacrés à la recherche, la formation de futurs imams, et finance des projets autour des cultures islamiques (exposition, campus numérique).

Cette fondation est la résultante d’une longue maturation initiée par Pierre Joxe en 1991. Ce dernier est ministre de l’Intérieur et estime nécessaire de mettre en place un conseil de réflexion sur l’Islam en France, celui-ci n’entrant pas dans la loi de séparation des Eglises et de l’Etat : une charte du culte musulman est adoptée en 1994. Jean-Pierre Chevènement poursuit son œuvre en travaillant avec l’ensemble des représentants des musulmans de France, et le 28 janvier 2000 est adopté un texte intitulé « Principes et fondements juridiques régissant les rapports entre les pouvoirs publics et le culte musulman en France ». Bernard Cazeneuve indique vouloir « faire émerger un islam de France ancré dans les valeurs de la République » et il institue une instance de dialogue avec l’Islam de France. Puis, le 5 décembre 2016, la Fondation de l’Islam est créée.

Ghaleb Bencheikh El Hocine a écrit de multiples ouvrages consacrés à la laïcité en lien avec les sociétés contemporaines, et il travaille à une meilleure connaissance du Coran et un Islam à visage humain : « La foi est toujours en quête d’intelligence ».

Il plaide « pour une refondation de la pensée théologique islamique… en déplaçant les préoccupations d’assise de la croyance vers les problématiques de l’objectivité de la connaissance… ». Il estime de manière plus générale qu’il faut « entreprendre d’urgence plusieurs chantiers : le pluralisme, la laïcité, la désintrication de la politique d’avec la religion, l’égalité foncière entre tous les êtres, la liberté d’expression et de croyance, la désacralisation de la violence et la mise en place de l’Etat de droit ». Il demande que « l’islam renoue avec l’humanisme d’expression arabe qui a prévalu en contextes islamiques à travers l’histoire et le conjuguer avec toutes les spiritualités et les conceptions philosophiques éclairées du progrès et de la civilisation ».

Après les attentats de 2015, il prône « un éveil des consciences afin de conjurer les ombres maléfiques de l’intolérance et du rejet pour construire ensemble, chez nous en France, une nation solidaire et fraternelle avec un engagement commun au service de la justice et de la paix ».

Il espère que « cette nation reconnaîtra tous ses enfants sans exclusive, sans ostracisme ». Et que les valeurs républicaines françaises, de liberté de conscience et de culte, de société ouverte et démocratique inspireront davantage les sociétés majoritairement musulmanes. Ce en quoi nous ne pouvons que le soutenir.

+ Imprimer

design : neo05