Musée du Vieux-Toulouse [Toulouse, 31]

Exposition : Les frères Alet. Maurice (1874-1967) - Edmond (1877-1917). Entre tradition méridionale et modernité (archive)

du 3 juillet au 30 septembre 2017

Tous les jours sauf dimanche et jours fériés de 14h00 à 18h00.

Entré musée + exposition
Tarif normal : 4 euros
Tarif réduit : 2 euros

Catalogue de l'exposition : 3 euros

Visites guidées de l'exposition les mardis 4 et 18 juillet, 1er et 22 août, 5 et 19 septembre.
Visite guidée pour les groupes de plus de 10 personnes sur rendez-vous.

Pour le cinquantenaire de la mort de Maurice (1874-1967) et le centenaire de celle d’Edmond Alet (1977-1917), le musée du Vieux-Toulouse souhaitait faire découvrir l’art de ces deux frères au cœur du renouveau artistique local. L'exposition présente un rare ensemble d'une trentaine de meubles et objets prêtés par des particuliers, accompagnés d'environ quatre-vingt dessins, peintures et lithographies dont beaucoup, issus de nos collections sont des préparations pour des marqueteries destinées à décorer des meubles. Divers documents d'archives et photographies complètent la présentation

Originaires de Villefranche-de-Rouergue, issus d’un milieu modeste d’artisans-boulangers, Maurice et Edmond s’installent à Toulouse à la fin du XIXe siècle et suivent les cours de l’atelier du bois dispensés par Jean Rivière à l’école des Beaux-Arts de la ville. Marqués par l’enseignement de leur maître ils ont à cœur de s’inscrire dans un courant néo-régionaliste mais moderne, sans passéisme, inspiré par les courants artistiques européens qui mettent au cœur de leur pensée l’idée du beau dans l’utile, de l’association entre artisanat et inspiration renouvelée. En 1898, ils s’associent pour fonder le magasin La Ruche, au 26 rue Saint-Antoine-du-T où ils fabriquent et vendent du mobilier. Les débuts sont familiaux : Maurice conçoit les meubles, Edmond réalise des dessins qui ornent les trumeaux ou qui sont destinés à devenir des marqueteries sous les mains expertes de Marie-Françoise, épouse de Maurice.
En 1902 un troisième associé vient rejoindre La Ruche : Edmond Jauvert (1872-1924), qui devient le commercial du trio.
En 1905, les frères Alet vont prendre une part importante à la création de la Société des Artistes Méridionaux toujours pour œuvrer dans le sens d’une production locale émancipée de la tutelle académique avec des thèmes puisés dans la tradition régionale. La profession de foi de cette société est signée par Maurice Alet : un talent de plume qui lui permit d’être le théoricien et le porte-parole de toute une génération.
Les années qui suivent sont marquées par la recherche constante du beau dans une frénésie créatrice extraordinairement stimulante. Mais la guerre, si elle ne met pas un frein aux activités de La Ruche, qui se développent grâce à la gestion sans faille de Jauvert, va constituer une rupture irréversible avec le décès d’Edmond en 1917…
Maurice Alet va continuer ses activités d’ébéniste, décorateur, véritable chef-d’orchestre d’une myriade d’artistes au seul service de la beauté, recherchée jusque dans les moindres détails. Tenant du style Art-déco, puis promoteur de la tendance de l’Union des Artistes Modernes après-guerre, ses meubles illustrent le savoir-faire et la créativité de cet artiste qui ouvre la voie à toute une génération de talentueux décorateurs toulousains.

L’exposition fera découvrir aux visiteurs cinquante ans de création : des premiers dessins et meubles Art nouveau, à l’émergence du style Art déco et enfin au Modernisme des années cinquante.

+ Imprimer

design : neo05