Musée du Vieux-Toulouse [Toulouse, 31]

Exposition : Trésors cachés. Le musée du Vieux-Toulouse se dévoile. (archive)

du 15 juin au 17 octobre 2015

Entrée exposition + musée :
tarif normal : 2,50 €
tarif réduit : 1 €

Catalogue de l'exposition : 3 €

Dès la création du musée, en 1907, un appel aux dons est lancé par les rédacteurs de L'Auta : «  que ce soient meubles du pays, pétrins ; paniers, corbeilles ; faïences ou poteries de fabrication languedocienne ; images populaires, estampes ou gravures toulousaines ; vieilles étoffes, coiffes anciennes ; ferraille, étain, cuivre, ustensiles de cuisine, vieux outils de métiers, instruments ou machines de tout genre, tout sera reçu avec la plus grande reconnaissance ».

Avec les années le musée a développé également une section d'art toulousain et une iconographie abondante sur Toulouse. Bon nombre de ces objets ne sont pas exposés pour des raisons de place ou de conservation. Les réserves renferment actuellement plus de 15.000 objets : peintures, sculptures, estampes, pièces textiles, outils et autres.

L'exposition présente plus de 60 œuvres en tous genres et quelques documents sortis de nos archives qui n'ont que rarement, voire jamais, été montrés au public durant ces 108 dernières années... Ces objets ne sont pourtant pas dénués d’intérêt car ils sont des témoins de l'histoire, parfois de la préhistoire, de la ville ! Plusieurs pièces archéologiques nous renseignent en effet sur les habitants de l’Âge du Fer et de l'Antiquité.

Les artistes toulousains sollicités pour l'occasion nous racontent l'histoire de saint Saturnin, restituent des coins méconnus de Toulouse, nous parlent de la vie artistique et mondaine... le tout devant le regard plein de malice de Marius Bacquié-Fonade, fondateur des Toulousains de Toulouse, peint par Jean Diffre.

Toulouse et ses monuments sont aussi représentés : le Capitole depuis l'enclos du Moyen Âge jusqu'au bâtiment actuel, le couvent des Carmes, démoli en 1808, l’île de Tounis et sa passerelle disparue, les anciens remparts de la cité, la Poudrerie royale, les ateliers Saint-Éloi...

Les projets font aussi partie de l'histoire de Toulouse même si ceux-ci n'ont pas toujours été réalisés : tracé prévu du canal du Midi d'après un plan de 1668 ; porte triomphale de la place Lafayette (Wilson aujourd'hui) ou statue de Jeanne d'Arc pour la place éponyme...

La vie toulousaine est aussi évoquée à travers ses institutions, son équipe de rugby, la vie religieuse et des incursions au temps du Premier Empire ou la Restauration.

+ Imprimer

design : neo05