Musée Goya - Musée d'art hispanique [Castres, 81]

Collection : Dessin et gravure hispaniques

Cliquer sur les vignettes pour agrandir l'image ou accéder à la fiche œuvre

  • Portrait du fils de Pere Romeu - Pablo Picasso
  • Homme vêtu d'un pagne - Mariano Fortuny y Marsal
  • Saint Paul - Francisco Herrera el Viejo
  • Sainte Régine d'Alésia - Francisco Pacheco
  • Série Les Caprices : Jolis conseils - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série Les Caprices : Francisco Goya y Lucientes, Peintre - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série Les Proverbes : Pluie de taureaux - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série Les Proverbes : Manière de voler - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série La Tauromachie : Légèreté et audace de Juanito Apiñani - Francisco de Goya y Lucientes
  • L'Embozado - Francisco de Goya y Lucientes
  • La Maja tournée vers la droite - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série les Désastres de la guerre - Grand faits d'armes ! avec des morts - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série Les Désastres de la guerre. Quel courage ! - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série Les Désastres de la guerre - Contre le bien commun - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série Les Caprices : Les voilà bien assises - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série Les Caprices : Parce qu'elle fut sensible - Francisco de Goya y Lucientes
  • Alcazar in Apocalyptus - Juan Jaúregui y Aguilar (de)
  • Série Les Proverves :D'Autres lois pour le peuple - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série Les Proverbes : Une Reine du cirque - Francisco de Goya y Lucientes
  • Série Les Proverbes : Quel guerrier ! - Francisco de Goya y Lucientes

+ Voir toutes les œuvres de la collection

Cette collection se compose de près de six cents pièces, dessins, estampes et lithographies. Outre les quatre séries gravées de Francisco de Goya y Lucientes (1746-1828), ce sont des dessins de Mariano Fortuny y Marsal ainsi que des oeuvres des maîtres anciens et artistes du XXè s.

Dessins et gravures hispaniques du musée Goya : un trésor caché

Cette collection est le « trésor caché » du musée Goya. En effet, pour des raisons de conservation, les œuvres graphiques ne peuvent être exposées en permanence au risque d’altérer leur état. La numérisation des collections et la mise en ligne sur Internet permettent malgré tout de porter à la connaissance du public ces oeuvres exceptionnelles.

C’est avec les séries gravées de Francisco de Goya y Lucientes (1746-1828) que débute cette collection d’Art Graphique hispanique dès la fin du XIXe siècle, avec une série complète des Caprices léguée par Pierre Briguiboul au musée de Castres puis des dons et achats réguliers dans les années 1950 (don Jean Lasbordes et M. Bénito). Jusqu’en 2008 un exemplaire de chaque série était exposé au musée mais les conditions de conservation ont nécessité une mise en réserve afin de les préserver, elles seront dorénavant montrées au public lors d’expositions temporaires.
En 1950 le don d’Henriette Fortuny y Madrazo, belle-fille de Mariano Fortuny y Marsal (1838-1874), de quarante-huit dessins est venu enrichir cette collection. Par la suite une série d’achats successifs est venue compléter ce premier lot dans le domaine de l’eau-forte. Désormais le fonds Fortuny du musée Goya conserve quatre-vingt-sept pièces. L’ensemble de ce fonds a pu être montré au public l’été 2008 lors d’une exposition qui lui était consacrée.
Depuis les années 1990 le musée achète régulièrement des gravures et dessins des maîtres anciens, ainsi sept gravures de José de Ribera (1591-1652) sont venues enrichir cette collection. Ces œuvres exceptionnelles : on ne connaît que dix-huit sujets de gravures de la main du « Spagnoletto », d’une incroyable maîtrise d’exécution, ces planches à l’eau-forte et au burin sont parmi les plus admirables tant par la finesse du coup de burin que par le rendu de la lumière.
Dans les années 2000 les achats se sont portés sur les œuvres du XXe siècle ainsi dix-neuf gravures de la série Gaudí (qui en comporte vingt-et-une) réalisées par Joan Miró (1893-1938) en hommage à l’architecte catalan Antoni Gaudí sont venues compléter ce fonds. L’ensemble de cette série particulièrement représentative du style de l’artiste a été montré au public en 2007. Ces pièces se sont rajoutées aux œuvres de Manolo Valdès (1942), Juan Gris (1887-1927), Antoni Clavé (1913-2005) déjà présentes dans cette collection*.
Cécile Berthoumieu, attachée de conservation au musée Goya, 2007

+ Imprimer

design : neo05