Musée Goya - Musée d'art hispanique [Castres, 81]

Scène mythologique

Collection : Peinture française

Scène mythologique - Georges Artemoff
Artiste
Georges Artemoff
(1892 Ouriupinsk - 1965 Revel)
Titre
Scène mythologique
Chronologie
1930
Technique
huile sur toile
Dimensions
1,50 x 2,36 m
Statut administratif
Achat Ville avec participation du FRAM (Etat, Région)
Numéro d'inventaire
2011-1-1

©Castres musée Goya - Cliché P. Bru

+ Agrandir l'image

Georges Artemoff (Ourioupinsk, Russie, 1892 - Revel, 1965) est un peintre et sculpteur français d’origine russe, né en Russie tsariste et en territoire cosaque.

Destiné à la carrière des armes, ses dons artistiques précoces l’ont orienté vers l’apprentissage de la peinture tout d’abord à Rostov-sur-le-Don dès 1906 puis à Moscou trois ans plus tard au sein de l’Ecole de peinture, sculpture et architecture avec pour professeur Konstantin Korovine. Doté, en 1913, d’une bourse d’étude pour venir à Paris il côtoie les plus illustres artistes de l’époque, Modigliani, Soutine, Juan Gris, Picasso ainsi qu’Ossip Zadkine. Engagé volontaire dans l’armée française en 1914-15 et grièvement blessé il participe à la contre-révolution en Russie entre 1917 et 1921 dans le camp du général Wrangel. Revenu à Paris en 1922 il se spécialise, outre ses peintures, dans la sculpture de style Art Déco avec la production de pièces très remarquables, très prisées sur le marché de l’Art actuel comme La Chasse au tigre, La Chasse au sanglier, Le Poisson enchanteur (Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou), daté de 1930.

Très marqué toute sa vie par la composition et la précision du dessin, Artemoff adopte peu à peu un style propre caractérisé par sa stylisation des formes, l’absence du regard, la palette de couleurs vives. Naturalisé Français en 1948 il mène après la difficile période de la guerre (il perd sa jeune épouse Lydia en 1938) où il doit se cacher, une existence centrée autour de la peinture à Sorèze puis Revel. A partir de 1953 en raisons de difficultés croissantes dues à son état de santé et à sa situation financière, Artemoff restreint sa palette, s’oriente vers des sujets monochromes, tout en privilégiant les papiers grattés ainsi que les thèmes du genre La Genèse, Les Cavaliers, Les Amazones, L’Enterrement du peintre. Il disparait le 9 juillet 1965 non sans avoir bénéficié d’un véritable aura tant par sa forte personnalité que par sa production atypique.

La Scène mythologique, datée de 1930, s’avère très marquée par le style Art Déco et par le style néo-impressionniste (touche picturale à la Seurat) alors que la thématique renvoie à la mythologie grecque du centaure ravisseur. Artemoff qui avait bénéficié d’une solide formation classique connaissait bien ces références et s’en est servi ici en les mêlant à une figuration spécifique que l’on retrouve tant dans les formes, la gestuelle et les physionomies dans la production de l’époque (Jean Dunand, Maurice Dufrêne, André Marc, Jules Leleu…). Œuvre importante en dimensions elle s’avère d’autant plus rare dans sa production que l’essentiel de son activité créatrice demeure axé sur la sculpture et ce jusqu’en 1940.

Jean-Louis AUGÉ,Conservateur en Chef des Musées de Castres, 2011

+ Imprimer

design : neo05