Musée Goya - Musée d'art hispanique [Castres, 81]

Exposition : Marcel Briguiboul et le dessin (archive)

du 28 juin au 27 octobre 2013

Horaires
Ouvert tous les jours en juillet et août de 10h à 18h
9h–12h et 14h–18h en septembre
9h–12h et 14h–17h en octobre
10 h les dimanches et jours fériés
Fermé le 14.07

La Ville de Castres et le Musée Goya ont choisi de rendre hommage à la générosité d’une famille ainsi qu’à un artiste de talent, Marcel Briguiboul (1837-1892). Appartenant à une lignée de commerçants établie à Castres Marcel Briguiboul passe une grande partie de sa jeunesse en Espagne où ses parents tenaient comptoir à Barcelone.
Reconnu pour être un homme courageux (il est décoré de la croix de Chevalier de la Légion d’honneur) et un collectionneur avisé, son travail d’artiste est cependant tombé dans l’oubli à la fin du XIXe siècle. Et pourtant, doué d’une parfaite maîtrise technique, ses œuvres sont marquées par une grande diversité. En effet, qu’il s’agisse de l’art de sculpter, de peindre ou encore de dessiner, il excelle dans chacun de ces domaines. Son inspiration, guidée par ses nombreux voyages à travers cultures, paysages et rencontres, se retranscrit sur ses toiles par des thèmes comme l’Espagne, mais aussi par des courants artistiques comme l’Orientalisme, le pré-Impressionnisme ou encore le Symbolisme.

C’est d’ailleurs lors de l’un de ses voyages à Madrid, que l’artiste découvre pour la première fois les toiles de Francisco de Goya. Il se porte acquéreur en 1881 de trois de ses tableaux, La Junte des Philippines, l’Autoportrait aux lunettes et le Portrait de Francisco del Mazo ainsi que d’un exemplaire des gravures des Caprices. Grand amateur d’art il collectionne au fil du temps des pièces remarquables tout en continuant lui-même son travail d’artiste.

En 1894 et 1927, par décisions testamentaires successives de son fils unique Pierre et de sa veuve Valentine, la collection de Marcel Briguiboul et toute son œuvre sont légués à la ville de Castres et marquent ainsi le point initial de la collection d'art hispanique du Musée Goya de Castres.
Cette exposition met cette fois-ci à l’honneur non pas son talent de peintre, déjà présenté au public en 1994 mais son talent de dessinateur plus confidentiel.

La formation classique de l’artiste transparaît dans ces études de nus académiques, les aquarelles d’architectures et de paysages témoignent d’un souci constant de la lumière et d’un réel sens de l’observation, mais c’est dans les études de « têtes d’expressions » de jeunes enfants que s’expriment toute la sensibilité et la délicatesse de l’artiste.
C’est plus de cent cinquante aquarelles, dessins mais aussi dessins préparatoires à certaines peintures et sculptures, qui sont ici exposés pour la première fois.
Faire découvrir ses nombreuses créations est pour le musée et la Ville de Castres une très grande fierté et pour le public, l’occasion de poser un nouveau regard sur l’homme et l’artiste qu’était Marcel Briguiboul.

Publication :
"Marcel Briguiboul et le dessin", du 28 juin au 27 octobre 2013, musée Goya – musée d’art hispanique, Castres, ISBN : 978-2-901643-71-5, 10 €.

+ Imprimer

Cliquer sur les vignettes pour agrandir l'image ou accéder à la fiche œuvre

  • Autoportrait au haut de forme et à la pipe - Marcel Briguiboul
  • Jeune fille au bandeau rouge - Marcel Briguiboul
  • Les Fileuses d'après Velázquez - Marcel Briguiboul
  • Homme tenant un baton - Marcel Briguiboul
  • La Fillette à la cruche - Marcel Briguiboul

+ Voir le diaporama

design : neo05