Musée Ingres [Montauban, 82]

Léon cladel

Collection : La sculpture du XIXè siècle

© Tous droits réservés.

+ Agrandir l'image

Le buste de Léon Cladel comme celui de François Moulenq appartient à la série des grands portraits de Bourdelle dans lesquels on ressent la force de la personnalité des personnages figurés à travers les attitudes originales et pleines de vie que l’artiste a su donner à ses modèles.

Léon Cladel né en 1834 à Montauban est un écrivain, surnommé “le rural écarlate” en raison de son engagement en faveur de la Commune. Ses écrits furent admirés par de célèbres écrivains tels Flaubert, Mallarmé ou encore Zola. Bourdelle avait une forte admiration pour cet auteur qu’il rencontra chez lui à sèvres. Ainsi, un mois après la mort de l’écrivain montalbanais Emile Pouvillon, président du comité Cladel, pense naturellement à Bourdelle sans organiser de concours pour réaliser son buste.
L’oeuvre est terminée en juillet 1893 mais fondue seulement en 1894 faute de fonds. Ainsi Bourdelle réalise son premier monument pour la ville et offre gratuitement ses services. De violentes discussions eurent lieu autour de l’emplacement de ce monument : square de la prefecture, place de la cathédrale et enfin l’hôtel de ville ou le musée. Le comité Cladel et Bourdelle eurent gain de cause et le monument fut inauguré sur le square de la préfecture en 1894... Il fut déposé entre 37 et 39 au musée Ingres en attente de travaux et finalement ne quitta plus jamais le musée.

+ Imprimer

design : neo05