Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse [Toulouse, 31]

Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse

Ici, culture en liberté.
Bande de veinards, vous entrez dans un lieu qui ne vous laissera pas de marbre : à la fois musée et site archéologique.
Le bâtiment qui vous accueille est un ancien collège universitaire construit en 1523 de milliers de briques. Des briques en grande majorité car la pierre, il n’y en a pas à Toulouse et que de toute manière, vous en verrez assez à l’intérieur.

Bon, un musée archéologique pourquoi ?
Parce que l’essentiel des collections a été découvert lors de fouilles anciennes ou plus récentes.
Au deuxième étage, les objets présentés ont un rapport plus ou moins direct avec la région antique à laquelle appartenait Toulouse, la Narbonnaise. D’autres vestiges ont été laissés par des Gaulois ou des Romains du coin, qui, s’ils n’étaient pas forcément nos ancêtres, ont largement permis de construire l’identité de la région.
Au premier étage, on ne saura jamais si c’est vous qui observez les portraits de la galerie ou si ce sont ces têtes d’empereurs qui vous prennent pour leur visiteur du soir. Mille yeux sont posés sur vous alors que vous poursuivez votre visite vers les sculptures mythologiques.
Enfin, un conseil : évitez de comparer votre physique à celui de la Vénus ou d’Hercule, on se sent tout de suite moche et mal foutu. En revanche, si l’on regarde les masques de théâtre et leurs sourires grimaçants, on se sent immédiatement un visage séduisant !

Un site archéologique donc ?
Prenez l’ascenseur et comme chez Dante, la Divine Comédie commence. On ne parle pas ici des 9 cercles mais des 9 sentiments. D’abord la stupéfaction, avec un immense four à chaux. Puis la curiosité, avec cet espace souterrain. Vient l’effroi, lorsque l’on s’aperçoit que, comme dirait Boris Vian, vous « [marchez] sur des tombes » d’un cimetière antique. S’en suit le calme à la vue des sarcophages et de leur décor. La colère est le cinquième sentiment car, oui, on vous a caché un tel lieu depuis votre naissance. C’est en pénétrant dans la galerie d’épigraphies que vous ressentirez la passion vous envahir car vous touchez alors de près la mort des Anciens.
Enfin, en remontant vers l’entrée du musée, vous serez tiraillé tout à tour entre bonheur, extase, voire béatitude, car le musée Saint-Raymond, c’est plus qu’un musée.

Bienvenue chez nous.

Logo Monument historiqueLogo des Musées de France

1 ter Place Saint-Sernin
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 22 31 44
msr-web@mairie-toulouse.fr

Les collections du musée ne pouvant pas toutes être présentées au public pour des raisons de place, sont conservées dans les réserves et proposées à l'occasion d'expositions temporaires.

+ Lire la suite (La collection en réserves)

Cliquez-ici pour voir toutes nos collections

du 1er avril au 31 décembre 2018

Des faux sont présents dans tous les musées qui conservent des collections anciennes, formées au cours des siècles précédant la Révolution française et enrichies par des acquisitions diverses durant le XIXe siècle. Le musée Saint-Raymond n’y déroge pas. Petits bronzes, parfois aussi portraits en marbre, inscriptions ou encore vases grecs... Plusieurs types d’œuvres sont ainsi concernés.

+ Lire la suite ( Au musée Saint-Raymond, tout est vrai... ou presque !)

design : neo05