Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse [Toulouse, 31]

Exposition : Dans l’œil du viseur. La photo révèle l’archéo (archive)

du 13 mai au 20 septembre 2015

Horaires : 10 h - 18 h, 7j/7 (sauf 1er mai)

Droit d’entrée : 6 € (accès inclus à la collection permanente).
Tarif réduit : 4 € (accès inclus à la collection permanente), pour les titulaires de la carte Toulouse Cultures, groupes d’au moins 15 personnes, étudiants munis de leur carte, titulaires de la carte du COSAT.
Gratuité : - de 18 ans, groupes de scolaires et d’étudiants accompagnés de leurs professeurs, conservateurs de musée et journalistes munis de leur carte professionnelle, bénéficiaires des chèques “Toulouse Jeunes”, titulaires de la carte d’invalidité et accompagnateur de personnes en situation de handicap, carte So Toulouse (sous réserve d’un accompagnateur payant), titulaires de la carte Pass Tourisme délivrée par l’Office du tourisme.

Lorsque, le 19 août 1839, François Arago présentait l’invention de la photographie aux membres de l’Académie des Sciences, il percevait déjà « quel enrichissement l’archéologie allait recevoir de la technique nouvelle ». La rapidité d’exécution par rapport au dessin et l’objectivité de la photographie sont des atouts que l’archéologie mit rapidement à profit. Une archéologie qui allait se structurer et se professionnaliser tandis que la pratique de la photographie se démocratisait. Grâce aux technologies numériques, la photographie est devenue aujourd’hui un véritable instrument de travail pour l’archéologue. Et si l’image numérique est maléable, ôtant à la photographie son statut de témoin objectif, elle permet de documenter la fouille dans le moindre détail et ouvre la porte aux restitutions en trois dimensions des vestiges mis au jour. En prenant comme fil conducteur les fouilles locales, depuis les travaux menés par Léon Joulin au début du XXe siècle jusqu’aux recherches les plus récentes, cette exposition propose une rétrospective de l’archéologie toulousaine. Une archéologie prolifique dont témoignent les clichés des archéologues mais aussi de photographes de renom tels Eugène Trutat ou Jean Dieuzaide.

+ Imprimer

design : neo05