Musée Soulages [Rodez, 12]

Événement : La Nuit européenne des Musées (archive)

20 mai 2017

de 20h à minuit

« I Will Keep A Burning » : une performance de Renaud AUGUSTE-DORMEUIL
place des Ruthènes à partir de 21h
Le 14 avril 1611, Galilée fut invité à Rome pour présenter sa première lunette d’observation des astres. A l’aide de cette lunette, grossissant trente fois l’astre regardé, les membres de l’Académie des sciences de Rome purent découvrir des étoiles jusque-là non observables à l’œil nu. Ainsi, et pour la première fois dans l’histoire des sciences et de l’humanité, un homme offrit à voir quelques chose d’invisible.
La performance « I Will Keep A Burning » présente une installation de milles bougies reproduisant le ciel étoilé de la nuit, tel qu’il sera visible dans cent ans. Allumées l’une après l’autre au fil de la soirée, les bougies font peu à peu apparaitre les étoiles présentes dans le ciel, formant ainsi la carte céleste des constellations. Cette projection dans l’avenir donne à voir un ciel que sans doute aucun de nous ne pourra voir. En relevant une cartographie cachée du réel, « I Will Keep A Light Burning » donne corps à l’invisible, aux lignes du ciel de demain. Il parvient à réunir les trois dimensions du temps : le passé, en poursuivant la tradition de cartographie du ciel, le présent, par cette installation éphémère, le futur, sujet même de l’installation. L’activité de cartographie n’est pas sans rappeler la paranoïa ambiante de nos sociétés, ressentant le besoin impérieux de planifier le futur. Pour autant, la lumière des bougies ou des étoiles a guidé les hommes depuis des millénaires et, le temps de la performance, l’appréhension des hommes face à un futur incertain peut s’apaiser : l’avenir reste à inventer.
Virginie Delache
Renaud AUGUSTE-DORMEUIL est né en 1968 en France. Il vit et travaille à Paris et à Rome et est représenté par la Galerie In Situ – Fabienne Leclerc Paris. Il a été pensionnaire de l’Académie de Française de Rome – Villa Médicis.

« Une bougie dans la nuit »
dans l’Atelier du musée
Une animation proposée dans l’Atelier par le service des publics du musée Soulages !
Ouvert de 17h à 19h & de 20h à 22h.
Avec un outil pointu venez graver une bougie, là où vous enlèverez de la matière le motif apparaitra. Celui-ci peut être réfléchi ou à l’inverse se former là où le geste, par hasard, emporte de la matière.Vous quitterez l’atelier avec votre création qui illuminera le prolongement de votre nuit….

« Expression libre… »
Les murs de l’Atelier seront revêtus d’un support blanc où chacun pourra laisser une trace de son passage.

« La Chimie de l’art »
présentée dans la coursive de l’accès aux ateliers du musée
Une exposition des travaux des élèves du Lycée Laroque.
Qui a dit que les chimistes n’étaient pas des artistes, des équilibristes moléculaires, des jongleurs de matière? Ce projet s’inspire des pratiques de Pierre Soulages, artiste local aujourd’hui devenue mondialement réputé.
La gravure à l’Eau-Forte, voilà la technique quenous allons mettre dans les mains de nos élèves de seconde. Les labos du lycée vont devenir le théâtre de cette pratique artistique, l’occasion d’un partenariat avec l’artiste Laurent NICOLAI. Le projet se déroulera dans le cadre des cours de Chimie, de Français et de SVT. Une façon artistique et originale de lier ces trois matières avec pour objectif final la réalisation d’une fresque d’inspiration végétale, un ensemble de gravures à l’Eau-Forte réuni et mise en poésie par les élèves.

+ Imprimer

design : neo05