Muséum d’histoire naturelle de Gaillac [Gaillac, 81]

Exposition : 200 ans d'archéologie à Gaillac (archive)

du 20 février au 16 mai 2010

Plusieurs raisons ont présidé à l’organisation de cette exposition : 200 ans d’archéologie à Gaillac.

  • La première, et celle qui fut le déclencheur de cette démarche, est incontestablement la fouille réalisée préalablement aux travaux de rénovation de l’Abbaye Saint Michel en 1996, évènement qui révéla pour la première fois et avec une grande ampleur l’intérêt pour le sous-sol archéologique gaillacois.
  • Puis l’étude et l’inventaire des collections des divers fonds archéologiques conservés tant au Musée de l’Abbaye qu’au Muséum d’Histoire naturelle, entrepris dès les années 1990 marquèrent une nouvelle étape dans la connaissance du passé de la ville et de la commune.
  • Enfin des travaux universitaires conduits depuis les mêmes années ont permis de mieux appréhender l’environnement archéologique de Gaillac.

La réalisation de cette exposition en collaboration étroite avec le service régional de l’archéologie a bientôt fait apparaître une thématique dominante qui est celle de l’histoire de la recherche. Un domaine, pour lequel en effet sont apparus de belles figures de personnalités aux parcours personnels et scientifiques divers.
Les premiers connus, entamant leurs prospections dans le gaillacois dès le XVIIIe siècle et leurs successeurs les poursuivant et les amplifiant au siècle suivant mettant ainsi en évidence à la fois les premières méthodes d’investigation parfois approximatives et permettant aussi la constitution des premières données archéologiques exploitables parfois encore aujourd’hui.

C’est aussi à partir des collections anciennes rassemblées par ces premiers archéologues qu’on été traités et mis en perspectives actualisées certains thèmes présentés ici. Il fallait à la fois évoquer le travail de ces premiers scientifiques et faire un point sur la recherche archéologique aujourd’hui à Gaillac et sur la commune.

Le choix de présenter cette exposition dans le cadre historique de ce Muséum nous a semblé correspondre au mieux à la thématique présentée, son fondateur Philadelphe Thomas ne fut il pas l’un des grands précurseurs de cette recherche dans le gaillacois ?

+ Imprimer

design : neo05