Muséum d’histoire naturelle de Gaillac [Gaillac, 81]

Exposition : "Empreinte natur'ailes", gravures de Claire de Soisson (archive)

du 3 juin au 28 septembre 2009

Entrée libre

Claire de Soissons, artiste graveur, investit le Muséum d’Histoire Naturelle de Gaillac.
La vivacité de ses œuvres entrera en dialogue avec la collection du musée. Un point commun, la nature. Chaque salle du musée aura sa propre ambiance allant du rudimentaire au complexe en passant par la dimension ludique de ses créations.
Ses souvenirs d’enfance sont marqués par une profonde fascination pour la nature et ses mystères. Née en Rhodésie du Sud (actuel Zimbabwe), elle retient de ce paysage aride amplifiant le bruit pullulant des insectes une sensation qu’elle retrouve au sein des boccages verdoyants de son Angleterre familial. L’immensité et le mystère de la nature, le cycle des saisons répétitif et en même temps inédit, la symbiose et l’influence du moindre élément ponctuent le travail de cette artiste.
Au cours de ses études supérieures d’arts plastiques en Belgique, Claire de Soissons d’étudie la gravure. De toutes les techniques explorées : le bois, le lino, le métal, la pierre… Claire choisi de nous montrer aujourd’hui la rencontre visuel de la linogravure (lino) et de la xylogravure (bois) imprimées sur divers supports.
Son travail est composé de deux étapes : la matrice et la composition. Elle fabrique d’abord une matrice sur laquelle elle sculpte le sujet de ses œuvres. Il s’agit d’un véritable travail de minutie dans lequel elle donne vie à des petits détails qui lui sont chers.
Ensuite, elle met en scène cette matrice suivant son feeling et ses envies. Elle confronte les textures, les formes, les configurations, les met en contrastes, les simplifier et les complexifier. Ainsi à partir d’une création unique, elle fabrique autant d’œuvres singulières et originales dont l’esthétisme peut se rapporter au graphisme, au dessin ou à la peinture.
Dès ses débuts, Claire de Soissons se penche sur les détails et la répétition. Partir d’un motif simple pour créer une famille de formes similaires qui créent un tout, des figures reproduites à l’identique tout en étant spécifiques au sein d’un univers cohérent. Un arbre devient une forêt, une abeille se transforme en ruche, un être humain se développe en foule : l’individu est plus fort, plus cohérent au sein d’un ensemble.
L’artiste aime dire qu’elle « invite le spectateur à sauter dans l’image ». Elle nous offre une fenêtre ouverte sur des univers grouillants à la fois imaginaires et imprégnés de réalité, une brèche vers l’évasion. Il existe une véritable cohérence entre l’artiste et ses œuvres : générosité, vivacité, allégresse, authenticité. Elle nous laisse une trace faisant naître des sensations fouillées et vibrantes.
Gautier Boin jeune technicien du son diplômé au SAE Brussel a conçu des supports visuels et sonores qui vous accompagneront lors de votre visite. Exposition à découvrir à partir du 3 juin 2009 jusqu’au 28 septembre 2009 au muséum d’histoire Naturel de Gaillac.
Cette exposition est associée à 5ème biennal de la gravure d’Albi qui aura lieu du 21 mai au 14 juin 2009 à l’Hôtel Rochegude.

+ Imprimer

design : neo05