Muséum Victor Brun [Montauban, 82]

Collection : Phosphorites du Querçy

Cliquer sur les vignettes pour agrandir l'image ou accéder à la fiche œuvre

  • Plagiolophus minor
  • Mixtotherium leenhardti
  • Mandibule de carnivore dans sa gangue de phophorite
  • Machoires de petits marsupiaux
  • Leptadapis magnus
  • Dents de Plagiolophus huerzeleri
  • Machoire de Pterodon sp
  • Crâne de Cynodictis

+ Voir toutes les œuvres de la collection

Ce sont des paysages karstiques qui ont permis la formation de poches de phosphates, couvrant une période allant de l'éocène au miocène.

Initialement découverts par hasard, ces phosphates ont très vite livré des quantités de fossiles, essentiellement des vertébrés terrestres, très bien conservés.
Ces poches à phosphates ont étés exploitées entre 1870 et 1890 puis abandonnées et enfin redécouvertes par les paléontologues en 1965.

La formation de ces poches est d'origine karstique. Les calcaires dissous par des ruissellement souterrains ont alors creusé la roche en place et ouvert des cavités.
Ensuite divers animaux y sont tombés ou s'y sont aventurés et y sont morts, se fossilisant rapidement grâce à l'érosion qui a rapidement comblé les cavités.
On y a découvert de très nombreux mammifères (créodontes, carnivores, insectivores, marsupiaux et aussi des ancêtres des rhinocéros et des chevaux), des Amphibiens (grenouilles) des reptiles (Serpents), des insectes.

+ Imprimer

design : neo05