Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Auguste

Auguste © Tous droits réservés
Artiste

Anonyme

Chronologie
19-18 avant notre ère
Technique
marbre
Numéro d’inventaire
Ra 57
Collection
Sculptures antiques de Chiragan
Voir la collection
En savoir plus

Buste en marbre d’Auguste découvert sur le site de la villa romaine de Chiragan (Martres-Tolosane, Haute-Garonne)

Ce portrait d’Auguste est aussi celui du premier empereur de l’histoire de Rome, héritier de Jules César dont il était le petit-neveu.

Jusqu’à la fin du règne, Auguste sera représenté sous cette même image. À plus de soixante-dix ans, dans les dernières années de sa vie, Auguste apparaîtra toujours comme un homme dans la pleine force de l’âge et d’une beauté rayonnante. L’empereur, tel un dieu, ne vieillit pas.

L’image à la source du portrait impérial que l’empereur fait diffuser dans tout l’Empire est celle identifiée sur la statue découverte dans la villa de son épouse Livie, à Prima Porta, près de Rome. La coiffure, très travaillée, est aujourd’hui l’élément qui permet aux spécialistes de comparer les portraits similaires et de définir les « types » ou modèles de référence dont la création est généralement en lien avec un événement spécifique. Ainsi, sur la frange d’Auguste, on distingue, de gauche à droite : deux mèches venant de la gauche, une pince formée par la rencontre de la seconde mèche avec la mèche centrale et, enfin, une fourche, constituée à partir de la mèche centrale et de la suivante.

La date de création de ce type, dit de Prima Porta, doit être placée aux alentours de 20 avant notre ère quelques années après que le Sénat a attribué à Octave le surnom d’Auguste.
Ce titre prestigieux sera repris par ses successeurs et finira par désigner tous les empereurs.

Sur ce portrait, l’empereur porte la couronne de chêne, appelée aussi couronne civique, qui symbolise le pouvoir suprême. Le Sénat l’avait octroyée à Octave après la bataille d’Actium en 31, au moment de la défaite de Marc Antoine et de Cléopâtre et du retour de la paix.

Si vous souhaitez observer la sculpture avec une vue 360°, cliquez ici : bit.ly/2pOULZE

À découvrir ici
Musée Saint-Raymond, Musée archéologique

Musée Saint-Raymond

Toulouse | 31
Dans la même collection
Voir la collection