Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Administration des musées
Fiche Œuvre

Chapiteau de la salle capitulaire de l’abbaye Saint-Pierre de Moissac

Chapiteau de la salle capitulaire de l’abbaye Saint-Pierre de Moissac © Tous droits réservés
Artiste

Anonyme

Chronologie
vers 1080 ?
Technique
sculpture sur pierre
Dimensions
L 54,5 ; l 52 ; H 56
Numéro d’inventaire
Mois.1-3
Collection
La collection lapidaire
Voir la collection
En savoir plus

Lors de travaux réalisés en 1962, plusieurs fragments de chapiteaux furent extraits du sous-sol et des murs de la salle capitulaire du cloître de Moissac, où ils avaient été utilisés en remploi. Ils auraient pu appartenir aux baies ouvrant la salle capitulaire sur la galerie d’un cloître antérieur à celui de 1100, ou à un autre dispositif architectural de cette salle dont hélas nous ne connaissons rien de l’aspect pour la période romane. Marcel Durliat estime que « ces œuvres nous renseignent sur l’état de la sculpture à Moissac immédiatement avant la constitution de l’atelier du cloître ».
Ce chapiteau dérive nettement du chapiteau de l’ordre corinthien, avec son abaque échancré et son triple rang de feuillages issus de la feuille d’acanthe. Les deux rangs inférieurs sont précisément formés d’interprétations de feuilles d’acanthes, elles se voudraient souples (les extrémités de chaque feuille se recourbant systématiquement) mais conservent une certaine raideur répétitive dans leur stylisation. Le rang supérieur aligne de longues palmes à la forme simplement lancéolée. Aux angles du deuxième rang de végétaux s’accrochent des pommes de pin qui sont projetées assez loin hors de la masse du chapiteau, au-delà des volutes d’angles de la corbeille en forme de pyramide renversée : le dynamisme de celle-ci se trouve un peu entravé par cette position des pommes de pin mais l’équilibre général des volumes reste pourtant harmonieux. Les volutes des crochets d’angle destinées à soutenir les angles du tailloir s’enroulent avec précision certes mais sans aucune recherche particulière.
Cette corbeille a toujours été associée dans sa présentation avec un tailloir orné d’une rangée de rosaces au cœur bombé avec feuilles et palmettes.

Œuvre présentée dans les chapelles latérales du cloître de l’abbaye de Moissac.

À découvrir ici
Musée de Moissac

Musée de Moissac

Moissac | 82
Dans la même collection
Voir la collection