Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Administration des musées
Fiche Œuvre

Étude pour Madeleine Chapelle en robe de mariée

© Tous droits réservés
Artiste

Jean-Auguste Dominique Ingres

(29 août 1780 Montauban - 14 janvier 1867 Paris)
L’artiste
Chronologie
1813
Technique
Crayon graphite sur papier
Dimensions
H. 14,9 ; L. 11,9.
Numéro d’inventaire
MI.867.291
Collection
Les collections graphiques
Voir la collection
En savoir plus

Il s’agit d’une étude pour un tableau de J.A.D. Ingres, intitulé « Madeleine Chapelle en robe de mariée », datant de 1813.
Madeleine Chapelle (1782-1849), modiste à Guéret, fut mise en contact avec Ingres par sa cousine, Adèle de Lauréal, en 1813. Après quelques échanges de lettres, Madeleine se décida à épouser le gentil peintre qui demandait sa main sans la connaître. Elle arriva à Rome en septembre et le mariage fut célébré le 4 décembre 1813, à l’église San-Martino di Monti. Ingres la prit souvent comme modèle.
Ce dessin est la réplique partielle du grand dessin donné à Adèle de Lauréal. L’inscription « Ingres / Me Adèle de Lauréal, ma cousine » signifie peut-être que ce dessin était la propriété de Mme de Lauréal, ou bien rappelle le rôle de celle-ci dans le mariage de Madeleine Chapelle.
Il n’est pas étonnant que tout le monde ait pris le beau portrait passé en vente publique à l’hôtel Drouot, le 14 juin 1991, pour celui d’Adèle de Lauréal : les deux cousines se ressemblaient comme des jumelles. On aurait dû s’étonner du costume de la jeune femme – une véritable robe de mariée.

À découvrir ici
Musée Ingres Bourdelle

Musée Ingres Bourdelle

Montauban | 82
Dans la même collection
Voir la collection