Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Funérailles de Lope Vega

© Tous droits réservés
Artiste

Jean-Paul-Etienne Balze

(29.04.1815 Rome - 24.03.1884 Paris)
L’artiste
Chronologie
1853
Technique
huile sur toile
Numéro d’inventaire
MI 865.1
Collection
La peinture du XIXè siècle
Voir la collection
En savoir plus

"Ce tableau aux couleurs chatoyantes malgré le sujet, fait partie du courant romantique du genre "Troubadour". Son auteur, élève d’Ingres, a été ici sensible à la reconstitution historique quelque peu grandiose concernant une des gloires littéraires du Siècle d’Or. Lope de Vega (1562-1635) est à la fois célèbre pour sa vie romanesque et par ses écrits. Il fut exilé à Valence en raison de ses amours avec Elena Osorio, participa à l’expédition malheureuse de l’invincible armada et enleva sa première épouse Isabel de Alderte y Urbina en 1588. De retour d’exil en 1595, il se marie en seconde noce trois ans plus tard avec Juana de Guardo non sans avoir eu deux enfants de l’actrice Micaela de Lujan. Entré dans les ordres en 1614 et ordonné à Tolède, il fut proche du Saint office.
Son oeuvre d’auteur dramatique reste très considérable (470 pièces) avec pour thèmes de préférence, l’histoire espagnole. Parmi ses oeuvres les plus célèbres, on peut retenir Fuente Ovejuna, El Mejor Alcalde et Rey (…)
Lope de Vega symbolise en ce sens par sa verve, son imagination et sa liberté de pensée, l’excellence du théâtre du Siècle d’Or. La scène choisie par le peintre est le moment où la fille du défunt sort du couvent où elle a pris le voile, pour s’agenouiller devant le corps de son père que l’on a disposé sous un splendide baldaquin. L’assistance chamarrée forme cortège de façon à circonscrire l’action qui se déroule dans un plan moyen. Cette mise en page, spécifiquement romantique, accentue encore la solennité du moment. Les couleurs vives et variées, le souci du détail ainsi que du dessin témoignent de l’enseignement d’Ingres mais aussi de l’intérêt profond du peintre pour la Renaissance italienne ainsi que l’art de Raphaël. Selon toute apparence, ce sujet espagnol fut le seul traité par Paul Balze qui consacra de très longues années avec son frère Raymond (1818-1905) à copier les Loges ainsi que les Chambres de Raphaël entre 1835 et 1847."
Georges Vigne

À découvrir ici

Musée Ingres Bourdelle
Musée Ingres Bourdelle
Montauban | 82

Dans la même collection

Voir la collection