Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Administration des musées
Fiche Œuvre

Grotte de Conduché – Planche 5

Grotte de Conduché – Planche 5 © Tous droits réservés
Artiste

Cyprien-Antoine Calmon

(1837 Creysse - 1901 Cahors)
L’artiste
Chronologie
1887
Technique
Lithographie
Dimensions
31,9 x 24,5 cm
Numéro d’inventaire
2008.0.1.166
Collection
Archéologie paléolithique et néolithique
Voir la collection
En savoir plus

En 1887, Félix Bergougnoux, percepteur à Saint-Géry et archéologue amateur, publia Les Temps préhistoriques en Quercy en 1887, présentant les résultats de ses fouilles.

Cyprien Antoine Calmon a réalisé les dessins de l’ouvrage, le lithographe était Castanet, l’éditeur J.B. Pignières, 17 rue du Château du Roi à Cahors.

L’objet 1 est une flèche à barbelures bi-latérales (il correspond dans les collections du musée à l’objet Préhis.1010). "Les barbes et les crochets, ont la forme exacte d’une "aile de pigeon", mais contrairement à ce que l’on a souvent remarqué, n’alternent pas. La longueur du morceau est de dix centimètres, le diamètre moyen d’un centimètre et demi" (Félix Bergougnoux).

L’objet 2 est une aiguille en os (il correspond dans les collections du musée à l’objet Préhis.1014.

L’objet 3 est un poinçon en bois de renne. "Cet instrument bien conservé, accuse un travail soigné" (Félix Bergougnoux).

L’objet 4 est un couteau à deux tranchants en silex blond "et paraissant avoir séjourné dans le feu. La partie opposée à la pointe est encore engagée dans le conglomérat. Dans le même bloc on remarque un hélix-némoralis. Ce gastéropode terrestre devait être, comme de nos jours d’ailleurs, un des aliments de prédilection. Très abondant, d’une recherche facile, on le faisait sans doute, cuire sous la cendre. Le moindre objet pointu permettait, alors, de le retirer de sa coquille" (Félix Bergougnoux).

Cette oeuvre n’est pas exposée de façon permanente.

À découvrir ici

Musée Henri-Martin

Cahors | 46
Dans la même collection
Voir la collection